forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

" Les égarés "

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN ECRITURE -> Le coin des poètes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Factotum
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Mar - 14:28 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Les égarés

Dans cette fastueuse mascarade des damnés,
Où les barrières de la morale s’effacent,
L’aventure aux délices interdits rôdait,
Capturant les plus belles sirènes dans sa nasse.

S’étreignant inlassablement à l’abri des regards,
Le Temps, de tâches noirâtres abîmait leurs mains,
Qu’ils fuyaient à regret mêlant Tristesse au vin,
Pour croquer le fruit de leur amour maquisard.

Las, il retrace les contours de sa poitrine,
Où le cœur s’agite sous sa chaire immaculée,
Et offre à la belle une progéniture divine,
Avant-goût répugnant de cette voie lactée.

S’engageant à larguer les amarres de l’Histoire,
Ils sabotent le navire de poudre à canon,
Souvenir intact de leurs anciennes victoires,
Qui gît désormais dans les plus nobles tréfonds



NB : Salut la compagnie, j'ai besoin de vos précieux conseils avisés histoire d'améliorer tout ça. Parce que du coup, je suis nulle en versification. Donc j'ai tenté de faire des alexandrins partout, mais pas sûre que ça soit bon. Ensuite, je serai ravie d'accueillir vos critiques mais prenez en compte le fait que j'ai écrit ce truc à 19 ans... mon vocabulaire s'en retrouve alors bien peu riche! Merci à ceux qui prendront le temps de lire et de commenter. Bonne journée.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Mar - 14:28 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Damy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Mar - 19:53 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Juste un avis technique: un alexandrin à proprement parler se compose de 2 hémistiches de 6 syllabes chacun, ce qui n'est pas le cas ici. De +, attention aux "e" muets non élidés par une voyelle suivante.
En 1° lecture, je n'ai pas compris grand chose. J'essayerai de venir relire plus tard, après quelques explications sur le sens, peut-être.
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 00:16 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Je suis d'accord avec les remarques faites par Damy sur le comptage des syllabes et les césures dans l'alexandrin classique... Mais l'auteur a peut-être voulu écrire de la poésie néo classique, ce qui expliquerait le non respect des règles concernant les e muets ou non, les rimes et les hiatus. On peut se poser la question, mais l'impression d'ensemble est que les règles de la métrique ne sont pas maîtrisées.
On peut également remarquer quelques erreurs qui sont toujours considérées comme des fautes, quel que soit le type de poésie: le mot tache dans taches noirâtres ne prend pas d'accent circonflexe , les délices est un nom féminin au pluriel, et la chair immaculée ne prend pas d'e.
De plus , le moins qu'on puisse dire sur le sens de ce texte c'est qu'il ne se livre pas facilement, même après plusieurs lectures attentives!!!
Revenir en haut
Factotum
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Mar - 02:15 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Ah oui, pour le mot chair, c'est une faute d'inattention, mais merci pour le " taches " et les " délices ", je l'ignorais !
Concernant le sens du texte, " l'aventure aux délices interdits " représente l'adultère. D'où le " à l'abri des regards " et " amour maquisard ". Seulement, la grossesse qui survient marque finalement la fin de leur histoire. J'imagine que c'est plus clair ainsi?
Et enfin, pour les alexandrins, c'est vrai que je ne me suis concentrée que sur les 12 syllabes et j'ai complètement omis de prendre en compte les hémistiches... Janis, est-ce que la poésie néo-classique considère un tel poème comme écrit en alexandrins tout de même ou plutôt en vers libres du coup ? Et concernant les e muets, si vous avez le courage de m'indiquer lesquels n'ont pas été élidés, je vous en serai reconnaissante (je le répète, je suis un peu nulle en versification et il me semblait pourtant que chaque vers comptait 12 syllabes...)
Merci encore.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 652
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 10:21 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Je n'y connais pas grand-chose en poésie, techniquement s'entend mais pour que je l'apprécie, il faut qu'elle me séduise par son rythme, sa musique et l'émotion qu'elle véhicule. Sur ces plans-là, je suis restée un peu déçue. Et en dépit de tes explications, le sens caché m'échappe toujours à la lecture.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
mamouchka
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2014
Messages: 245
Localisation: LYON
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 12:11 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

[quote="Factotum"][center]Les égarés

Dans cette fastueuse mascarade des damnés,
Où les barrières de la morale s’effacent,
L’aventure aux délices interdits rôdait,
Capturant les plus belles sirènes dans sa nasse.

Bonjour Factotum,

je prends seulement la 1ere strophe :

déjà le 1er vers comporte 14 syllabes au lieu de 12 - "fastueuse" par ex. fait 4 syllabes, ainsi que "mascarade"

les deux vers suivants font bien 12 (bien que les hémistiches ne soient pas respectés), mais le dernier compte 13 syllabes, car dans "belles" et sirènes" le dernier "e" se prononce puisqu'il est placé avant une consonne.

Dans la poésie les "e" muets ne sont pas prononcés seulement en fin de vers ou lorsqu'ils sont suivis d'une voyelle...

voilà, personnellement, ce que je peux dire pour cette 1ère strophe.
Je pense qu'en cherchant un peu, tu dois pouvoir trouver sur internet des renseignements sur la versification.

Bon courage
_________________
L'étang reflète
Profond miroir
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure

Rêvons, c'est l'heure.
(Paul Verlaine) - mon site : http://desmotspourquoifaire.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 12:51 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

dans la 1ere strophe, j'avais oublié une précision: puisque délices est féminin, il faudrait écrire " L'aventure aux délices interdites rôdait" 13 syllabes
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 13:42 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

S’étreignant inlassablement à l’abri des regards,
Le Temps, de tâches noirâtres abîmait leurs mains,
Qu’ils fuyaient à regret mêlant Tristesse au vin,
Pour croquer le fruit de leur amour maquisard.

La syntaxe laisse à désirer : il vaudrait mieux que le verbe s'étreindre ait pour sujet les deux amants, par ailleurs, on peut croire qu'ils fuyaient leurs mains.
Une solution pour corriger le vers "Pour croquer..."
Pour croquer le fruit / de leur amour maquisard >>> 5 + 7 = Pour mieux croquer le fruit / de l'amour maquisard >>> 6 + 6
La césure n'est pas nécessairement matérialisée par un signe de ponctuation, elle peut se situer entre deux groupes fonctionnels : ici, entre le nom "fruit" et le complément du nom "de l'amour maquisard"
le vers 3 (qu'ils fuyaient...) est très beau.
Janis a donné il y a qq temps les références d'un excellent traité de prosodie qui est sur le net et qu'on peut imprimer.
Revenir en haut
Damy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Mar - 13:46 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Voici une définition de la poésie néoclassique (source: Oniris):
La poésie néoclassique respecte l'essentiel, la forme générale et « l'esprit » des règles classiques, mais en oublie la rigueur, en tout ou en partie.

1) Les différences avec le classique

– les contraintes orthographiques ou grammaticales qui pèsent sur les rimes classiques (ne pas faire rimer un singulier et un pluriel par exemple) sont abandonnées ;
– l'alternance entre rimes masculines et féminines n'est pas exigée ;
– la césure devient libre : il peut ne pas y en avoir et si elle est présente sa place n’est pas soumise aux règles en vigueur pour le classique ;
– les « e » non élidés précédés d’une voyelle ne comptent pas pour une syllabe supplémentaire (ces années furent belles : 6 syllabes) ;
– la diérèse n'est plus systématique, l'auteur peut user de la licence poétique (qui lui permet de décider de la diérèse ou de la synérèse) ; nous imposons simplement une homogénéité au poème, c'est-à-dire que s'il y a usage de la licence poétique sur une diérèse, le même usage s'appliquera sur toutes les diérèses présentes dans la pièce (pas de diérèse employée pour un vers et non utilisée sur un autre) ;
– le hiatus est admis ;
– le sonnet à structure de rimes irrégulières entre lui aussi dans cette catégorie ;


En revanche, la poésie néoclassique continue à appliquer certaines des règles et conventions d'apparence.

2) Les ressemblances avec le classique

– mise en forme en strophes ;
– majuscules en début de vers ;
respect d'une métrique régulière (avec alternance possible de métriques différentes ;
recherche de la rime (au minimum suffisante), même si celle-ci n'est pas aussi « poussée » qu'en classique : l’équivalence finale n’est pas exigée (amas/climat, par exemple, sont acceptés) ;
prononciation de la dernière syllabe des mots en e quand elle n’est pas élidée (ellE dansE tous les soirs - ellES arrivENT en courant) ;
– orthographe, grammaire, syntaxe et ponctuation irréprochables.


Autrement dit, la poésie néoclassique se libère des carcans les plus rigides du classicisme pour en simplifier l'écriture. Mais attention, elle ne réduit en rien le travail et l'exigence : cette catégorie n'est pas du classique « au rabais ».

Pour toutes ces raisons, je ne pense pas que votre poème puisse être considéré comme néoclassique.

J'aime aussi beaucoup ce vers:
"Qu’ils fuyaient à regret mêlant Tristesse au vin"
Mais pourquoi un T majuscule ?
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 16:45 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Le traité dont parle Tyu est le traité de prosodie de Gilles Sorgel. On peut aussi, à l'instar de Dante Zieux ( voir son poème sur le coin des poètes) s'appuyer sur le traité de Brandao, également consultable sur le net.
Revenir en haut
Factotum
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Mar - 17:27 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Vous êtes tous bien aimables, je n'aurais pas pu demander mieux comme remarques et conseils. Je pense qu'avec tout ça, je peux reprendre ce poème et vous livrer une version améliorée (qui je l'espère sera plus convaincante!)
Danielle, qu'est-ce qui t'échappe exactement ? Il n'y a pas de sens caché, mais j'imagine que c'est plus clair dans mon esprit que dans celui des lecteurs oui. Le thème est simplement l'adultère, d'où leur obligation de s'étreindre " à l'abri des regards ", le Temps qui tache leurs mains de culpabilité. La progéniture divine étant un enfant, ils s'engagent à mettre fin à leur aventure condamnée, symbolisée par le navire...

Tyu, merci pour ta brillante suggestion quant au dernier vers de la deuxième strophe!
Damy, une majuscule à Tristesse tout bêtement parce qu'elle est toujours personnifiée dans mes écrits, c'est une Tristesse capricieuse qui parfois me fuit, souvent me suit, s'accroche, m'entraîne et s'invite lorsqu'elle n'est pas conviée. Je l'ai affublé d'un bon nombre de défauts et de qualités humaines à l'instar d'une sœur ayant des choses à m'inculquer mais très difficile à supporter. Je ne sais pas si ça a du sens ce que je raconte.
Janis, je vais consulter ça, merci Wink Et enfin mamouchka, merci d'avoir pris le temps de me corriger ça, et un grand merci à vous tous d'ailleurs.
Revenir en haut
Dante Zieux
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 20:26 (2015)    Sujet du message: " Les égarés " Répondre en citant

Hello,

Oui, je sors de nombreuses lectures approfondies des règles de prosodie de Gilles Sorgel, cela change la vie. J'étais effectivement d'abord tombé sur Brandao, qui m'a finalement bien servi conjointement à Sorgel pour bien comprendre certaines diérèses.

J'en remercie encore une fois Janis et les autres.

J'ai bien aimé certaines images de ton texte, surtout celles que je ne comprends pas de prime abord. :-D

Et puis, ton pseudo évoquant Bukowski ne peut que me plaire.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:04 (2018)    Sujet du message: " Les égarés "

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN ECRITURE -> Le coin des poètes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com