forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hungry Hearts, de Saverio Costanzo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ysiad
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 312
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 10:16 (2015)    Sujet du message: Hungry Hearts, de Saverio Costanzo Répondre en citant

Pour ceux qui aiment les ambiances à la Cassavetes, ce film pourrait répondre à leurs attentes. Sans atteindre la perfection d’une Femme sous influence du réalisateur américain, Saverio Costanzo arrive à nous perdre dans les tourments de ce jeune couple qui se défait au fil des événements. Deux cœurs affamés l’un de l’autre au début du film. Lui, c’est Jude (interprété par Adam Driver), un grand gars large d’épaules au visage d’adolescent, sympathique et très amoureux de Mina (Alba Rohrwacher), une frêle jeune femme qui porte en elle une étrangeté troublante. C’est à partir de cette étrangeté que le cinéaste va bâtir son film. De même que Gena Rowlands dans le film de Cassavetes, Mina est désorientée. Décalée du monde extérieur pourrait-on dire. Elle est victime de croyances issues de la vague new age des années 90, qui vont prendre toute la place dès la naissance de son fils. Jude ne semble pas bien prendre la mesure de ce trouble jusqu’au jour où le médecin leur dit que leur bébé ne se développe pas comme il devrait.

De quelle illusion destructrice Mina est-elle le jouet ? Que lui a dit la voyante qu’elle va voir un soir, avant de rentrer chez elle ? Quelle sorte d’influence ont sur elle ses rêves d’angoisse autour de la naissance et du bébé ? Son passé d’orpheline, auquel il est fait allusion seulement une fois au cours du film, est-il la clé de ce désordre intérieur qui se révèle quand l’enfant est là ? Quel espoir nourrit Mina à l’idée d’avoir un enfant « indigo », c’est-à-dire doté de pouvoirs spirituels particuliers, comme le répandait la culture new age dans les années 90 ? Ce sont les questions qui viennent à l’esprit en sortant de la salle. L’objectif de Mina est de protéger son fils des pollutions de la ville, atteindre une sorte de « pureté intérieure », et pour cela, adapter l’alimentation et la vie du bébé à ce qu’elle croit être salutaire pour lui. Pas de monde extérieur, pas de médecin, pas de protéine animale : Rien qu’elle, la mère, en symbiose avec son fils. Symbiose excessive, dérangeante, isolante, excluant le père. Résultat des courses : le petit ne met pas le nez dehors, et, plus inquiétant, ne grandit pas, faute d’avoir une nourriture adaptée à sa croissance. L’angoisse monte, le soupçon s’installe. Jude demande conseil, nourrit son fils en cachette, ouvre les placards, en vient à suspecter sa femme de vouloir l’empoisonner... Deux points de vue s’opposent, celui de Mina qui se considère seule capable de protéger son fils, celui de Jude et de sa mère, qui considèrent que Mina est en train de le tuer. La haine monte entre Mina et sa belle-mère, qui en vient à la traiter de folle. Pavé dans la mare, qui justifie la violence du dénouement (un peu excessif à mon sens, chacun sa perception).

(petite lumière au tableau : j'ai bien regardé le bébé dans son youpala et il ne semble absolument pas crever de faim comme le laisse entendre l'histoire. Il est potelé à souhait et bien mignon...)

Ce film bien déroutant est tiré du roman italien Il bambino indaco, de Marco Franzoso. Il m’a rappelé par moments l’ambiance délétère de l’Ombre du doute, un film des années 90 d’Aline Isserman.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Mar - 10:16 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com