forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oubli

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES JEU 116
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:35 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

J'essaye de te retrouver sous toutes tes formes. Me rappeler ton odeur, ton visage, le toucher de ta peau. Mais je me rends compte que chaque jour tout m'échappe un peu plus. Je te perds une seconde fois et ce à chaque instant. C'est le gouffre de l'oubli qui t'attrape et te tire loin de moi. Après que tu m'aies quitté j'avais brûlé toutes les photos. Viré tes affaires, chez Emmaüs ou autre. Loin de moi! Ton odeur a très vite quitté la maison. Et de toute façon cette maison, notre maison, m'est devenue rapidement insupportable. Tu étais partout et partout je voulais te supprimer. T'avoir en moi étais largement suffisant et je pensais que tu y serais toujours.
Et maintenant, la maladie. Plus la tienne, lointaine, irréelle. Mais bien la mienne encore discrète mais puissante. Bientôt j'oublierais même que je suis malade. Ça ira mieux. Je croyais avoir tout perdu il y a longtemps. On n'imagine pas qu'un jour on pourra se perdre soi-même. Peut-être la pire des pertes. Le savoir en tout cas. A la fin, ce sera le grand noir, le retour aux sources. Je serai et ne serai plus. Étrangement j'ai réussi à me faire à cette horreur. Je commence même à l'attendre pour enfin oublier. Car c'est ça qui est insupportable : connaître l'oubli. Savoir qu'en me perdant je suis en train de te perdre une seconde fois. Bientôt même mon amour pour toi aura disparu.
J'ai essayé de faire ton portrait. Le vert de tes yeux, le rouge de ta bouche. Mais je sens que je suis obligé de combler les vides. Je me rappelle d'une fossette mais de quel côté ? Et tes cheveux, avaient-ils vraiment cette teinte là ? Tout s'en va. Je m'en vais. C'est moi qui te quitte cette fois. Et c'est encore plus dur. Plus j'oublie l'époque de ta maladie plus j'ai l'impression de pouvoir comprendre ton angoisse d'alors. Quitter le monde c'est une chose mais abandonner l'autre, sentir qu'on va cesser de l'aimer, de le faire vivre en nous... Je t'avais promis de n'en aimer aucune autre. Je l'ai fait. T'aimer toujours je ne pourrais pas. Tu vas juste cesser d'exister pour moi. La pire trahison.
Je dois te laisser maintenant. Je reviendrai demain. Surtout venir ici tous les jours. M'obliger à ne pas t'oublier.

Bonjour, mon amour.
J'ai le portrait d'une femme que j'ai peinte à la maison. Je crois que c'est toi que j'ai essayé de reproduire. Je ne te reconnais pas. Je ne sais plus grand-chose de toi. Mais il me reste un immense sentiment d'amour et je sens bien qu'il t'est adressé. Je me perds tu sais. Et je te perds en même temps. Trahison. Ultime trahison.

Aujourd'hui j'ai eu du mal à te retrouver. Le chemin ne m'était pas familier. J'espère que je suis devant la bonne tombe. Je suis presque sûre que c'est ton nom. Ce matin je ne comprenais pas ce qui se passait. J'étais dans une pièce que je ne connaissais pas, déboussolé. Une jeune infirmière a eu la gentillesse de m'expliquer ma maladie. Alors j'ai été effrayé à l'idée de t'oublier complètement. J'ai essayé de me rappeler des choses sur toi ; c'était difficile. Je suis un peu plus lucide maintenant mais ça ne durera pas j'imagine. Suis-je en train de te perdre ?

Il y a quelqu'un ?
Personne ne répond. Que fais-je ici ? Des tombes partout. J'ai peur des tombes. Maman m'a parlé de fantômes. Lucie Davier... J'aime bien cette sonorité. Elle donne chaud au cœur. Comme un câlin.
J'ai peur ici tout seul. Je ne sais pas comment je suis arrivé là.

Si loin... Comme un rêve... Une fossette... Lucie ?
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:35 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 12:12 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

Mon deuxième. Je n’ai pas tenu compte, par distraction, du respect du sujet. Je pense que c’est le HS qui est la cause d’un oubli de ce texte dans les votes (le mot « blanc » n’y apparaît même pas.)

En faisant abstraction de ça, j’ai beaucoup aimé ce récit en forme de pyramide inversée, cette mémoire qui s’en va, inexorablement. L’idée est originale et l’écriture belle.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 169
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 12:17 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

J'avoue que la maladie d'Alzheimer est un sujet qui revient très souvent, à mon sens et dont je commence à me lasser un peu. Par conséquent, cette histoire m'a moins touchée qu'elle ne l'aurait dû. De plus, j'ai eu du mal à trouver où était le blanc ...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 613
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 13:16 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

A mon avis, les blancs, ce sont tous ces moments d'oubli chez les malades d'Alzheimer. C'est vrai que le mot n'est pas prononcé, peut-être à dessein. Un texte poignant qui aurait mérité un meilleur classement.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:10 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

D'abord, merci à vous trois pour vos commentaires.
En effet, le blanc était pris dans le sens "avoir un blanc". Je trouvais plus subtile de ne pas employer le terme mais de le mettre au coeur de mon texte (mais bon apparement ce n'était pas évident donc à mieux faire la prochaine fois ^^).
Pour ce qui est de la répétition du thème Alzheimer je l'ignorais (je n'ai participé qu'à deux-trois concours pour l'instant) et m'étais donc pas rendu compte d'un certain manque d'originalité. C'est le problème du manque d'originalité, on ne s'en rend souvent pas compte avant qu'on nous le dise ou qu'on le remarque à force de lecture ^^
Enfin, pour bay et danielle, je suis déjà super contente de mon classement, je ne m'attendais pas à me retrouver dans la première moitié donc c'est très encourageant, comme vos commentaires d'ailleurs !
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 870
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:19 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

Je n'ai pas retenu ce texte, sans doute en partie parce que j'ai traité du même thème dans "Grand blanc", ce qui fait que j'ai pris aussitôt conscience de notre manque d'originalité à toutes les deux, Lunairement. Et pourtant, on était en plein dans le sujet proposé, non? Laughing Crying or Very sad
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:36 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

Alors, justement, j'ai voté pour ce texte parce que le blanc y était si présent, si évident, qu'il n'était guère besoin d'en rajouter une couche. Et parce que la détresse de cette personne qui voit venir l'inéluctable, cette douleur de l'avant, cette peur de l'effacement me touchent.

Quant à l'originalité, bah, tous les thèmes ont déjà été abordés ici ou là, reste la manière de le faire. J'ai trouvé ce récit bien écrit et très juste.

Une seule chose m'interroge et j'en appelle à nos experts: "J'ai le portrait d'une femme que j'ai peinte" ? J'aurais tendance à dire "que j'ai peint" s'agissant du sujet d'un tableau, "peinte" m'évoquant ici plutôt la peinture sur corps Mr. Green
Par exemple je dirais de même "la clôture que j'ai peinte devant chez moi" mais "que j'ai peint sur mon tableau". Une bonne âme pourrait-elle m'éclairer?
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 675
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 19:58 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

Le blanc n'est jamais cité, mais il est bien présent. Les paragraphes de plus en plus courts qui montrent bien la mémoire de plus en plus défaillante.
Ce texte m'a émue. Mon n°1.

Comme Thaïs, je dirais "que j'ai peint", pour le portrait.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 18:57 (2015)    Sujet du message: Oubli Répondre en citant

Merci pour vos commentaires !

Pour ce qui est du "portrait d'une femme que j'ai peint(e)" : verbe avoir + participe présent = si le COD est avant, le verbe s'accorde avec ce dernier. Ici femme est bien le COD.
La règle générale semble donc appuyer mon choix.
Néanmoins, peut-être que l'usage fait qu'on a tendance à utiliser "peint" pour éviter la confusion qu'aborde Thaïs. Dans ce cas le problème se pose de savoir ce qu'on doit choisir lorsqu'on écrit : le respect total des règles de grammaire ou une écoute des usages présents (même faux). J'avoue que le dilemme c'est déjà présenté à moi pour ce qui est du temps qui suit "après que". Dans mes études littéraires ont m'a bien fait comprendre que le subjonctif était une erreur mais dans un texte, le choix de l'indicatif titillera forcément le lecteur plus habitué à l'erreur qu'au respect de la règle.
En bref je ne sais pas trop quoi en penser du coup ^^

Correction :
Après réflexion il me semble que "portrait" est le C.O.D et que "une femme" est complément du COD, le problème serait donc réglé : c'est bien "peint" qu'il faut utiliser.
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:02 (2018)    Sujet du message: Oubli

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES JEU 116 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com