forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

21 janvier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES JEU 116
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
A rebours
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:04 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

21 janvier


En cette matinée du 21 janvier, j’ai le cœur serré, l’âme déchirée, les pensées anéanties. Il fait froid, la brume me pénètre jusque dans les entrailles, moi qui ai pourtant l’habitude de travailler à l’air libre ; le corps pétrifié, je pense à ce qui m’attend, des images troubles flottent dans ma tête tel un drapeau blanc sur le point de s’estomper.
C’est affreux, j’ai l’impression qu’une foule, qu’un peuple entier me hurle dessus, que mes pieds vont m’emporter sous terre, écrasé par le poids de ces cris, me trahir, comme je trahis aujourd’hui mes convictions les plus intimes. Ils me fatiguent, ils m’oppressent, ils vont finir par me tuer… J’ose à peine porter le regard plus loin que mes bras. Je suis indigne de recevoir l’hôte qui s’annonce à mon office. Mes mains immaculées, terme curieusement idoine, tremblent sans que je les maîtrise. L’heure est grave. L’air empeste la vengeance. Parmi eux tous, quels sont ceux dont l’esprit a pleinement conscience de ce qui se joue ? Quels sont ceux qui savent la portée de mon acte ? Qui serait capable de nous assurer un avenir subitement meilleur ? Qui aurait l’âme assez candide – et les bons pères m’ont bien enseigné que blanc, sans tache aucune, est un homme candide – pour n’avoir aucun reproche dont se souiller ?
Longtemps j’ai voulu renier la foi embrassée par mon père, mon grand-père, son père aussi. De longues années j’ai eu honte de ce manteau rouge sang que je devais finalement endosser, comme on supporte la fatalité qui s’abat sur une famille. Mais j’ai fini par m’habituer à l’ouvrage, par accepter l’héritage. Et puis est venu le temps de l’agitation. Les vies ont défilé sous mes yeux, s’en sont allées entre mes mains. La terreur a noirci l’atmosphère et je pressens qu’elle ne cessera pas de sitôt…
Les tambours grondent au loin comme un glas inéluctable. Près de moi on se presse, on s’insulte, on s’agglutine pour mieux prendre part à l’instant. La brume ne s’est pas levée, un drap de coton m’enserre plus fort qu’une camisole alors que je serai le deuxième grand acteur du jour. Je n’ai jamais été bon comédien, j’aurais préféré l’étude des sciences, la recherche menée dans un coin, seul, loin de cette excitation populaire et cacophonique. Peu m’importe qu’on me devine affligé, récalcitrant. Dans mes carnets, je consignerai chaque instant de cette journée, sans grands effets, plutôt sur le mode boustrophédon, mais juste pour témoigner du grand jour et de la peine qui paralyse mes membres.
Mon invité arrive, je me fige. Nerveux, il refuse toute aide, tout geste de compassion. Il ôte son habit, se défend, prend place. Je le trouve digne. Je ne le juge pas, d’autres l’ont fait pour moi, et pourtant le monarque m’impressionne. J’ai envie de le respecter.
Le temps s’arrête.
Nous sommes le 21 janvier 1793. Moi, Charles-Henri Sanson, bourreau de mon état, je voudrais hisser le drapeau blanc du royaume de France, mais je n’ai fait qu’inonder de rouge mes mains honteuses. Un voile noir est tombé sur les yeux de la monarchie. J’ai tué Louis XVI.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:04 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 891
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:07 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Excellent texte qui traite le sujet d'une façon originale. Sur mon podium.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 874
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:19 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

21 janvier historique, sans surprise quant à la mort de Louis XVI !
La dernière phrase résume bien les trois couleurs imposées.
Le blanc n'étant pas assez clairement défini à mon goût (les mains, le manque de reproche, le drapeau de la royauté…), je ne l'ai placé sur mon podium qu'en 6ème position.

Et dire que j'ai dans mes ancêtres un "exécuteur des hautes œuvres" ! Sad
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 505

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 17:37 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Le texte "21 Janvier" présente les états d'âme supposés du bourreau Charles-Henri Sanson lors de l'exécution de Louis XVI.L'auteur insiste sur l'horreur que ressent Sanson à l'idée de donner la mort au roi :"...j'ai le coeur serré, l'âme déchirée, les pensées anéanties". On peut s'étonner de ces sentiments extrêmes sachant qu'en 1793 Sanson avait 50 ans et exerçait le métier de bourreau depuis l'âge de 15 ans. Le texte laisse croire qu'il était royaliste alors qu'il n'a jamais caché son adhésion aux idées nouvelles. De même Louis XVI y apparaît comme la victime innocente qui subit un châtiment injuste.Mais le roi n'était-il pas coupable de la crise économique et sociale de la France, n'état-il pas coupable de vouloir mettre sur pied une contre-révolution avec l'aide des émigrés et de l'empereur d'Autriche?
Dans sa lettre, écrite quelques jours après le 21 janvier, Sanson ne parle que du "sang-froid et de la fermeté" du roi qui" les a tous étonnés. Il dit "rester très convaincu qu'il ( Louis XVI) ait puisé cette fermeté dans les principes de la religion".
Ce texte me semble trop subjectif, défendant des idées qui ne seront jamais les miennes.
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 18:20 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Je pourrais plagier Janis.

Ce bon texte se démarque grâce à son originalité. L'écriture est impeccable et tout à fait appropriée à l'histoire.

Mon numéro 3

pour cette victoire remportée haut la main.


Dernière édition par Marixel le Ven 6 Fév - 19:22 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 687
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:05 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Mon N°2. Un des textes qui respectent de très près la consigne.
Pour ce qui est de la vérité historique, A Rebours n’a pas cherché à jouer à l’historienne. Elle est partie d’un fait divers pour faire œuvre d’imagination. Et son imagination a parfaitement le droit d’envisager comme il lui plaît les états d’âme de Louis XIV et ceux de son bourreau. D’ailleurs qui peut se vanter de les connaître, ces états d’âme ... sinon eux ? Bref, je me suis laissée emporter par la magie d’une belle écriture.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
A rebours
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:56 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Merci à tous ceux qui ont aimé ce texte et voté pour lui ! Quant à ceux qui n'ont pas vraiment apprécié, le message de Danielle résume tout à fait ce que je pourrais répondre. Cela me fait très plaisir de me retrouver en tête du podium, surtout avec un texte (fictif) à sujet historique.
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 247
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 11:07 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Superbe texte bien écrit et le thème respecté. Mon numéro 2. Bravo !
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 809
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 11:17 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Je t'avais reconnue ! J'ai aimé et trouvé que cette idée se démarquait bien des autres ! Je dois même t'avouer que j'aurais aimé avoir la même inspiration ! Bon retour
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 11:44 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Quatrième sur mon podium. Bravo pour la première place !

J’ai aimé le style, la tension dramatique. Le mot « invité », parlant du roi qu’on s’apprête à raccourcir, m’a fait un peu tiquer. Et, pour contrer Hopak, je n’ai pas du tout l’impression que ce texte « défende des idées » ; c’est une œuvre littéraire, rien de plus, et rien de moins !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Canardo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 7 Fév - 11:54 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

danielle a écrit:
comme il lui plaît les états d’âme de Louis XIV


Arebours antépose ses adjectifs, toi ce sont les barres Mr. Green
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 743
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 13:04 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Sur mon podium aussi, avant tout pour l'idée et ce que tu en as fait. Bon allez, c'est vrai que l'on a un peu de mal à l'imaginer la main tremblante le Sanson depuis le temps qu'il officiait mais pourquoi pas le "fantasmer" ainsi pour ce jour très particulier, après tout c'était un "people" qui se présentait et avec sa tête tranchée toute l'Histoire séculaire d'un pays qui tombait dans le panier, qu'on soit royaliste ou non il devait régner une atmosphère très particulière quand même, tous conscients de vivre un moment à part. Est-ce qu'un bourreau peut penser pour chacune de ses victimes : et si le jugement était faux ? Ou doit-il obéir, cerveau en berne, comme le pilote qui largue ses bombes sur les villes et villages ? Ton texte interroge et c'est très bien. Bravo.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 891
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 13:13 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Pour ma part, je n'ai pas jugé ce texte comme un témoignage historique, mais comme une pure fiction littéraire. C'est pourquoi il a trouvé grâce à mes yeux.
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 13:15 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

danielle a écrit:

Pour ce qui est de la vérité historique, A Rebours n’a pas cherché à jouer à l’historienne. Elle est partie d’un fait divers pour faire œuvre d’imagination. Et son imagination a parfaitement le droit d’envisager comme il lui plaît les états d’âme de Louis XIV et ceux de son bourreau. D’ailleurs qui peut se vanter de les connaître, ces états d’âme ... sinon eux ?

bay a écrit:

Et, pour contrer Hopak, je n’ai pas du tout l’impression que ce texte « défende des idées » ; c’est une œuvre littéraire, rien de plus, et rien de moins !



Jodie a écrit:
Bon allez, c'est vrai que l'on a un peu de mal à l'imaginer la main tremblante le Sanson depuis le temps qu'il officiait mais pourquoi pas le "fantasmer" ainsi pour ce jour très particulier, après tout c'était un "people" qui se présentait et avec sa tête tranchée toute l'Histoire séculaire d'un pays qui tombait dans le panier, qu'on soit royaliste ou non il devait régner une atmosphère très particulière quand même, tous conscients de vivre un moment à part. Est-ce qu'un bourreau peut penser pour chacune de ses victimes : et si le jugement était faux ? Ou doit-il obéir, cerveau en berne, comme le pilote qui largue ses bombes sur les villes et villages ? Ton texte interroge et c'est très bien. Bravo.


janis a écrit:
Pour ma part, je n'ai pas jugé ce texte comme un témoignage historique, mais comme une pure fiction littéraire. C'est pourquoi il a trouvé grâce à mes yeux.



Je suis d'accord à mille pour cent avec tous ces messages. Je n'aurais pu mieux dire Okay
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 891
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:00 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Je me cite, pour compléter mon précédent post dans lequel j'écrivais:
" Pour ma part, je n'ai pas jugé ce texte comme un témoignage historique, mais comme une pure fiction littéraire. C'est pourquoi il a trouvé grâce à mes yeux".
Ce qui sous-entend, bien évidemment, que je comprends parfaitement que tous les lecteurs qui ont le souci de la vérité historique puissent exprimer leur désaccord avec cette "vision" des événements et cette "interprétation" des psychologies des personnages mis en scène...
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:11 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Sur mon podium aussi parce que ce texte est joliment taillé, sans un faux-pli, et que le style sied au récit. Qui plus est, le 21 janvier ne m'évoquait absolument rien et du coup je n'ai pas vu venir le bourreau, c'était encore meilleur !

Thaïs, inculte Mr. Green
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:22 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

J'ai bien aimé le texte qui est original et nous transporte dans une ambiance particulière.
Pour ce qui est de la vérité historique, mon ignorance de ce fameux bourreau a fait que les incohérences ne m'ont pas gêné. Néanmoins, je trouve que la critique peut s'entendre. Pas pour dire qu'on n'a pas le droit de fantasmer un personnage historique, bien sûr que l'écriture est libre. Cependant, quelqu'un qui a de réelle connaissance sur ce personnage ne pourra pas ou difficilement accrocher au texte qui ne collera pas avec la situation telle qu'il la connaît et lui paraîtra forcément "sonner faux" et a rebours en truquant l'Histoire (de façon directe, sans clin d'oeil à la vérité comme un jeu avec le passé, auquel cas ce serait encore différent) exclu (ou presque) un public de connaisseurs que cette lecture à rebours (justement !) de la réalité de l'époque va forcément gêner.
En gros je soutiens la critique d'Hopak comme justifiée sans pour autant regretter le moins du monde d'avoir mis ce texte dans mon classement Smile
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 844
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 17:00 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

Sur ma liste ce texte allie clarté, densité et vraisemblance. J'ai retenu la voix du narrateur qui donne la tonalité du récit. Quand la fiction se nourrit judicieusement de l'histoire cela captive. Petite réserve : j'avoue que la profusion de pronoms et de conjonctions dans le texte m'a quelque peu rebuté.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 20:36 (2015)    Sujet du message: 21 janvier Répondre en citant

L'on dit aussi que Sanson était surnommé "Suzette".

Et son arrière petit fillot de briller au hit-parade avec "J'ai perdu la tête... depuis que j'ai vu Suzette"...

Stéphane Bern aurait lancé une fatwa.

(Sources historiques à la demande, uniquement en MP)
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:04 (2018)    Sujet du message: 21 janvier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES JEU 116 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com