forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

En voir des vertes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES JEU 116
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 14:24 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Il y avait dix étages à escalader. Je me lançai toutefois à l’assaut de la façade, stimulé par l’appât du gain et un ventre vide. Je ne suis pas féru de varappe, mais les circonstances nous poussent parfois à certaines extrémités. On m’avait dit qu’un peintre travaillait sous les combles de l’immeuble. Ce barbouilleur était bien coté sur le marché de l’art. Dès que j’eus appris ce critère, l’idée de dérober une ou deux croûtes à l’artiste s’était naturellement emparée de moi.
Je souhaitai rejoindre le toit au plus vite. Pour cela, il fallait faire preuve d’une féline souplesse. Ce fut une gageure ; à l’ordinaire, je manifeste une agilité d’hippopotame. En dépit de ce handicap, malgré vertiges et membres endoloris, j’atteignis le faîte. Peu hardi, je m’agrippai à la lucarne. Avec bonheur, la nuit dissimulait le vide, terrible et fascinant, en contrebas. Selon mes informations, le Van Gogh était absent. Je ne perdis donc pas de temps. Je mis à profit mes talents de cambrioleur. Vous auriez été fiers de moi, puisque je pénétrai à l’intérieur de l’atelier sans coup férir.
L’odeur âcre de la térébenthine m’agressa aussitôt les narines. Muni de ma lampe torche, je balayai l’endroit plongé dans l’obscurité. J’aperçus une tapisserie surannée, un lit en désordre, un sol jonché d’habits. Puis le faisceau lumineux s’arrêta sur plusieurs toiles protégées chacune par un drap et appuyées contre la cloison. Je réprimai un sourire car au même instant un chat, surgi de nulle part, me causa une peur bleue, à tel point que j’appelai « maman » à la rescousse, d’une voix de fausset. Remis de mes émotions, un rien honteux de ma venette, je décidai de ne pas m’attarder et de m’approprier deux toiles, au hasard.

Je redescendis tant bien que mal avec mes tableaux sous les bras. Une fois sur le trottoir, je me précipitai chez mon receleur attitré. Je tirai ce dernier du sommeil du juste.
— J’espère que ça vaut le coup, grommela-t-il, tandis qu’il enfilait une robe de chambre rose bonbon sur un pyjama à l’effigie de Confucius.
Sans tarder, nous découvrîmes la première toile. Nous demeurâmes un bon moment stupéfaits. Puis mon complice eut la force de rire, mais de rire jaune. Et de soupçonner un canular. Ne connaissant le rapin ni d’Ève ni d’Adam, je ne sus que dire. Il est vrai que la toile, entièrement recouverte d’un aplat rouge, laissait songeur, même si une légende explicitait le dessein de l’artiste, pour le cas où les détails de l’œuvre auraient échappé aux esthètes : « Récolte de la tomate par des cardinaux apoplectiques au bord de la mer Rouge »
Nonobstant notre opiniâtreté, nous n’aperçûmes ni tomate ni cardinaux. Comme j’enlevai le drap du second tableau, encore plein d’espoir, la colère de mon associé éclata tout à coup. Nous étions marrons derechef ! Ne se foutait-on pas de l’Art, franchement ? Existait-il des choses encore sacrées ici-bas ? Mon collègue se retira, m’insultant vertement. Certes, il était contrarié, mais la véritable dupe de cette histoire, c’était bel et bien Bibi. Mortifié, je broyai soudain du noir, car la guigne se révélait impitoyable : le tableau, devant moi, était recouvert d’une couche uniforme de peinture, une couche virginale. Seule une inscription, en dessous, renseignait sur le sujet censément figuré : « Première communion de jeunes filles chlorotiques par un temps de neige »
J’eus beau m’appliquer, je ne distinguai aucun motif. Assurément, j’avais fait chou blanc : j’étais tombé sur un monomane du monochrome.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Fév - 14:24 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 14:27 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Merci à tous !
Alors juste quelques mots d'explication. Mon récit est un hommage bien indirect aux auteurs de Charlie hebdo ! Voici la petite histoire : lecteur assidu de Charlie dans les années 2000, je me suis intéressé à la caricature. J’ai acheté et lu un livre à ce sujet, de Bertrand Tillier, qui s’intitule « À la charge, la caricature en France de 1789 à 2000 ». Quand j’ai découvert le sujet du jeu, j’ai pensé moi aussi écrire une histoire autour du drame, mais je n’y suis pas arrivé, c’était trop lourd. J’ai repensé à ce livre et à un passage, qui traitait des arts incohérents. Pour les arts incohérents, voici un lien : http://www.artsincoherents.info/
Les titres des monochromes d’Alphonse Allais m’ont bien amusé et allez savoir pourquoi, j’ai repensé à cela… http://declerck.chez-alice.fr/arts-incoherents.htm D’où mon histoire… J'arrête de raconter ma vie ! Je me suis longtemps demandé si je ne faisais pas de hors-sujet, à vous de me dire...
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 14:36 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Alan a écrit:
Je me suis longtemps demandé si je ne faisais pas de hors-sujet, à vous de me dire...


J'ai effectivement écarté ton texte pour cette raison, j'ai trouvé qu'il ne ne traitait pas le thème -"Blanc", à peine l'as-tu évoqué dans les trois dernières lignes (toile vierge/communion/chou blanc). Désolée Confused
Revenir en haut
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 14:52 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Merci Marixel ! Eh oui, c'est ce que je craignais ! Pourtant je ne pense pas avoir fait de « hors-sujet ». Le thème était blanc, dans toutes ses acceptions. À mon humble avis, on pouvait traiter le thème au sens propre (couleur), au sens figuré (vide) ou bien à partir d’une expression… C’est pourquoi j’ai brodé autour d’une expression, « faire chou blanc » Mon histoire raconte l’échec d’un voleur qui est tombé sur un peintre qui ne peint que des monochromes ! Il a en plus le malheur d’avoir dérobé un monochrome tout blanc... Mais je savais que ça n'allait pas forcément collé ! Tant pis pour moi, snif !
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 14:52 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Que le rapport avec la choucroute ne soit dévoilé qu'à la fin ne m'a pas dérangée, puisque toute l'histoire tend vers ce dénouement éblouissant de blancheur. La communion des jeunes filles chlorotiques par temps de neige m'a suffi, d'autant qu'elle m'a rappelé cet ensemble de quatre toiles carrées et blanches, vues de mes yeux vues, au Musée d'Art Contemporain de Strasbourg. Cela m'avait agacée à un point !!! De qui se moque-t-on, effectivement Shocked

N°2 chez moi pour ce texte amusant, plein de légèreté et de burlesque, dans un contexte historique où j'avais envie et besoin de textes amusants. Merci pour cette déclinaison de couleurs, bienvenue et réussie Okay
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 15:07 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Alan a écrit:
À mon humble avis, on pouvait traiter le thème au sens propre (couleur), au sens figuré (vide) ou bien à partir d’une expression… C’est pourquoi j’ai brodé autour d’une expression, « faire chou blanc » Mon histoire raconte l’échec d’un voleur qui est tombé sur un peintre qui ne peint que des monochromes ! Il a en plus le malheur d’avoir dérobé un monochrome tout blanc... Mais je savais que ça n'allait pas forcément collé ! Tant pis pour moi, snif !


Oui, je suis d'accord avec toi, le terme "blanc" pouvait avoir plusieurs significations.

Avant d'écarter ton texte, je l'ai relu deux fois, à la lumière de ce chou blanc final mais je n'ai relevé aucun indice dans les premières lignes qui me permettait de faire le rapprochement ou de mieux comprendre ta façon de traiter le sujet.

Ceci dit, il ne s'agit que de mon avis. Et tu as obtenu de beaux votes !
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 15:20 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Cette variation sur le célèbre « combat de nègres dans un tunnel », inspiré par Alphonse Allais, a été l’occasion d’enrichir ma culture picturale. En faisant des recherches sur le thème, avant de lire les commentaires, je me suis aperçu que les tableaux évoqués, le rouge et le blanc, n’ont pas été inventés par l’auteur, mais ont réellement été peints, ou plutôt barbouillés. Mais alors, c’était pour rire ; aujourd’hui, on ne rigole plus dans le marché de l’art, les monomanes du monochrome se la pètent grave, même si je les soupçonne de ricaner en douce lorsqu’ils sont dans l’intimité de leur loft ; on ne plaisante pas avec les milliers de dollars !

Que les cardinaux apoplectiques et les jeunes filles chlorotiques aient déjà eu une existence sur la toile, bien que difficiles à y distinguer, ne change rien à ma perception du texte.

Je l’ai trouvé amusant, astucieusement écrit, mais pas suffisamment percutant, original, humoristique, pour l’accueillir sur mon podium. Question de goût. Des goûts et des couleurs, même si elles sont monochromes…

Remarque : j’aurais mis un S à « souhaitai ».
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 15:51 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

J'ai aimé l'écriture, le vocabulaire choisi.
L'idée était bonne et intéressante.

Le souci fut effectivement le thème. Le rouge me semblait aussi présent que le blanc qui ne se démarquait pas assez même avec ce chou blanc.
Mais j'ai apprécié le palmarès de couleurs présentes.

La phrase " vous auriez été fiers de moi" m'a gêné. A qui s'adresse-t-il ?

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 675
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:48 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Texte plaisant avec beaucoup d'humour.
Blanc : il est multiple. Faire chou blanc et la toile toute blanche qui m'a fait pensé à la pièce "Art" avec Lucchini, Vaneck et Arditi !

http://www.dailymotion.com/video/x66105_art-de-yasmina-reza-la-piece-aux-2_…

En parallèle avec le tableau rouge, j'aurais bien vu un tableau noir, en hommage à Soulages !

Je n'ai pas trouvé que le titre soit bien choisi… le vert tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

4ème dans mon classement
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:56 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Ah oui, tout à fait d'accord avec MamLéa, je m'attendais aussi à un tableau noir !
_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 704
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:11 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Mon number one. Et pourquoi donc ? Parce que les couleurs disséminées avant le chou blanc, parce que le monomane du monochrome, parce que les titres des œuvres, le personnage, le rythme, l'humour, parce que tes mots. Bravo.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 613
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 20:14 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Mon N°4 parce que je me suis bien amusée. J’attendais avec impatience le tableau blanc... et je l’ai eu. Par contre, je n’ai pas trop aimé le titre.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 169
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 12:03 (2015)    Sujet du message: En voir des vertes Répondre en citant

Le thème n'est pas vraiment très respecté, à mon avis. La chute est bonne et le titre du tableau savoureux.
Cela m'a fait pensé à la pièce "Art" de Yasmina Reza où des hommes s'extasient devant un tableau blanc pour la seule raison qu'il est cher...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:02 (2018)    Sujet du message: En voir des vertes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES JEU 116 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com