forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DANSER LES OMBRES LAURENT GAUDE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 504
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Jan - 17:03 (2015)    Sujet du message: DANSER LES OMBRES LAURENT GAUDE Répondre en citant

Dire que je l'attendais avec impatience serait sans doute un peu excessif mais ... je l'attendais. J'aime beaucoup cet auteur.

L'histoire de son dernier roman, Danser les ombres qui vient de sortir chez Actes Sud, se situe à Port-au-Prince, il y a cinq ans. Port-au Prince où la vie grouille : la chaleur, les odeurs, le bruit, la misère, les marchés, le chaos, le vertige ... L'auteur nous raconte Haïti à travers la vie de personnages dont le pouls bat au rythme de celui de la capitale haïtienne : qu'ils se soient éloignés quelques années ou qu'ils n'aient jamais quitté les entrailles de la ville, tous éprouvent le besoin de s'y perdre pour s'y retrouver. Pour la petite Lily ou pour Lucine, ce besoin de vivre à Port-au-Prince est indomptable, plus fort que tout. Au début du roman, chacun des personnages est comme un satellite qui gravite autour de la ville. Il est mis en lumière, le temps d'une page ou deux, puis Laurent Gaudé l'abandonne pour nous parler d'un autre et le lien entre tous se fait progressivement. Tout se passe comme si la forme du roman - l'histoire qui se construit au fil des pages, par petites touches juxtaposées qui peu à peu s'unissent pour donner du sens au récit - était un miroir dans lequel la ville et son dédale de rues, la ville et son foisonnement, son tumulte, pouvaient se refléter.

"Seul restait le capharnaüm de la rue. La tête se mit à lui tourner. Elle était assaillie par un déluge de couleurs, rouge, jaune, vert, orange, des peintures des voitures, des décorations des bus. Abasourdie par le vacarme continu des moteurs, des klaxons, des chauffeurs hélant le chaland ... Elle sentait qu'elle retrouvait non seulement sa ville, puante, grouillante, frénétique, mais aussi sa propre existence."

Chacun se bat pour dompter son passé, ses ombres et cherche un chemin vers la lumière. La barbarie des macoutes, la violence et l'espoir déçu après les manifestations de 2005 pour faire tomber le régime d'Aristide ont laissé des plaies avec lesquelles il faut vivre. C'est grâce aux liens forts de l'amitié et de l'amour que tous ces personnages se reconstruisent car, malgré les ombres et la misère, le bonheur existe. Jusqu'au jour où la terre tremble et où le destin d' Haïti et des personnages du roman bascule à nouveau.

" La terre n'est plus terre mais bouche qui mange. Elle n'est plus sol mais gueule qui s'ouvre... Hommes, ce qui est sous vos pieds vit, se réveille, se tord, souffre peut-être, ou s'ébroue. La terre tremble d'un long silence retenu, d'un cri jamais poussé. ... Hommes, trente-cinq secondes, c'est un temps infini et vos yeux s'ouvrent autant que les crevasses qui lézardent les routes et les murs des maisons."


" Toutes ces années de combats, des Duvalier père et fils à Aristide, ... Toutes ces années où il avait fallu s'arc-bouter contre la tyrannie et l'ignorance, et tout cela pour quoi ? ... Pour arriver à ce jour ? ... Les efforts lents d'un peuple vers la Liberté, un peuple qui se secoue le dos pour faire tomber les sangsues du pouvoir ... Et puis finalement, le néant, en quelques secondes. "

Port-au Prince est plongée dans le chaos et la nuit mais c'est un hymne à l'amour, à l'amitié, à l'entraide, au courage des Haïtiens que Laurent Gaudé nous conte avec ferveur. Les frontières s'estompent, celle du jour et de la nuit, celle des vivants et des morts.

Un roman qui m'a happée du début à la fin et que je vous recommande !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Jan - 17:03 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com