forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Noël des petits étrangers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 115 B
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 378
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 19:52 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Le noël des petits étrangers

C’était en 1980, au mois de juin, j’avais 10 ans, mon père nous annonça, qu’il nous emmenait en France. Dorénavant, nous vivrions ensemble, nous ne passerions plus notre temps à l’attendre. Nous n’avions jamais était autant heureux.
Après les préparatifs et le voyage, nous étions enfin arrivés.
Nous avions beaucoup de difficultés pour comprendre ce nouveau monde. Mon père nous avait appris certaines choses, comme par exemple comment traverser la route. Avec mes petites sœurs Asuman et Suna et mon petit frère Mahmut nous passions souvent notre temps à observer les gens du haut de notre 5ème étage. Nous avions compris que les pantalons étaient réservés aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Mais, distinguer les uns des autres était compliqué, surtout par derrière. C’était facile dans notre village les pantalons étaient destinés uniquement aux hommes et les femmes mettaient des jupes ou des robes. Enfin, nous avions résolu en parti cette énigme; chez certaines femelles on pouvait distinguer des petites ailes qui débordaient des deux cotés au niveau de leur derrière. Nous n’étions pas au bout de nos surprises.
Celles qui étaient les plus étonnantes se déroulaient au mois de décembre. On décorait tout, j’avais compris que c était pour le nouvel an. Ce que je ne comprenais pas était leur joie qui débordait tellement qu’ils ornaient exagérément les arbres. Ultérieurement, on commença à vendre des arbres entiers un peu partout, dans les rues, les marchés, les magasins. Est ce que c’était pour bruler dans les cheminées ? Je remarquais que c’étaient des sapins et en plus il en existait en plastique. Qu’est ce qu’ils allaient donc en faire ? Par la suite, un matin j’en avais vu un gros tas dans la cours de notre école. On en apporta un dans notre classe et nous commençâmes à le décorer. Nous y mimes plusieurs sortes de décorations et ce qui m’étonna le plus fut ces guirlandes faites de lumières de toutes les couleurs qui s’allumaient et qui s’éteignaient. Ensuite on vit la même chose dans tous les foyers. Quand c’était la nuit, nous pouvions observer des maisons briller, des lumières multicolores étinceler. C’était beau ! Cela dura environ un mois.
Ensuite, la ville, en retrouvant ses couleurs naturelles, commença petit à petit à s’endormir. On se débarrassait des sapins au départ tellement adorés.
Vers mi-janvier, Sema et Mahmut entrèrent à la maison les bras garnis. L'une portait des sachets remplis de décorations de toutes sortes et de toutes les couleurs et l’autre était caché derrière un sapin tout vert, encore intact ; on pouvait juste distinguer un oeil et des cheveux frisés. Ils les avaient récupérées à la poubelle. Je les accueillis avec joie. Nous essayâmes les guirlandes en lumière de toutes les couleurs et nous fument surpris et en même temps heureux de constater qu’elles s’allumaient et s’éteignaient. Alors nous décorâmes notre sapin. Nous passions beaucoup de temps à contempler les lumières qui scintillaient de manière magique.
Nous gardâmes le conifère jusqu’à ce qu’il perde toutes ses aiguilles.
Et c’est moi qui balayais chaque jour sans me plaindre les aiguillons secs.
Surtout, nous refusions de jeter les ornements qui étaient encore toutes neuves.
Nous les rangeâmes soigneusement. Nous les emmènerions au village quand nous y retournerions, pour les montrer aux autres enfants.
Il fallait aussi que nos copains voient ces lumières de toutes les couleurs qui s’allument et s’éteignent comme de la magie.
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Jan - 19:52 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 20:54 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Ce texte est la quatrième participation d’Ailleurs à ce jeu. Et c’est le plus réussi !

Je passerai sur les quelques fautes et maladresses, qui m’en auraient fait identifier l’auteur, même si le contexte et les noms des personnages ne laissaient aucun doute à ce sujet. L’amélioration de la forme se fera au fil du temps ; c’est une tâche de longue haleine, patience !

Sur le fond, nous avons un récit plein de sens, dont le genre autobiographique accentue la réalité. C’est une histoire vraie, ça se sent, ce qui ne l’empêche pas d’être originale. On ne peut qu’être séduit par son côté « Lettres Persanes ». Quoi de plus amusant, pour un Français ou un Européen de l’ouest, de voir des habitudes, des traditions, des objets, qui lui sont extrêmement familiers et banals, se teinter d’un puissant exotisme à travers le regard d’étrangers, qui plus est d’enfants. Sauf qu’ici, le Montesquieu qui tient la plume n’est pas un écrivain local qui coiffe un temps un fez ou un turban afin de se mettre dans la peau d’un lointain épistolier, mais un auteur qui relate une véritable expérience. Et c’est ce qui, associé à un style enfantin, voire naïf, confère, naturellement, un grand réalisme à la narration. Et une touche d’humour ; l’interrogation de la jeune narratrice qui se demande si tous ces arbres sont destinés à brûler dans les cheminées a quelque chose de savoureux.

On peut même tirer une morale de ce texte : les petits héros ont vu la fête se prolonger, et pu communiquer leur émerveillement aux enfants restés au pays, sans débourser la moindre livre puisqu’ils ont déniché les décorations dans une poubelle. Ce sont deux sociétés qui sont comparées ; celle du gaspillage et de l’instantané, et celle du recyclage et de la pauvreté heureuse.

L’épisode des pantalons m’inspire une réflexion, qui va un peu à l’encontre du propos. La généralisation du pantalon dans le monde est assez récente, et devrait nous rendre, nous les descendants de « nos ancêtres les Gaulois », fiers d’avoir imposé cette mode. Dans l’antiquité, si partout dans le monde civilisé (Egypte, Chine, Assyrie, Grèce, Rome) les femmes s’habillaient le plus souvent en robe, comme aujourd’hui ou plutôt hier, les hommes se vêtaient de sortes de toges, ou portaient des jupes (fustanelles encore usitées chez les evzones). En témoignent les représentations qui ornent les monuments antiques. Les braies gauloises figuraient l’exception ; bien que chez d’autres peuples, surtout dans les pays froids, les pantalons fussent aussi en vigueur. Cependant, dans l’Empire Ottoman, et même de nos jours dans les zones d’influence turque, il est fréquent que les femmes portent des pantalons, très larges, serrés aux chevilles. Et dans ces pays, ou maintenant les hommes s’habillent à l’occidentale, le vêtement masculin avait, jusqu’à une époque récente, plutôt l’aspect d’une large robe ; à l’inverse de chez nous. C’est toujours le cas chez certains dignitaires religieux, voyez comment sont vêtus les derviches.

Le titre est peut-être trop banal, et rend l’action prévisible. Mais bon. Dans l’ensemble, et bien que ce noël insolite ne figure pas sur mon podium, il mérite une grande mention d’encouragement. Ailleurs aurait-elle mis à profit les conseils que nous lui avons prodigués ? Si c’est le cas, nous pouvons partager un peu de sa fierté.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 652
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 10:24 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Tout à fait d'accord sur le fait qu'Ailleurs est en progrès et que ce texte plein de fraîcheur au parfum de vécu mérite encouragements voire félicitations.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 725
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 14:22 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Tout pareil. J'ai accordé à ce texte la deuxième place sur mon podium car j'ai trouvé ces gosses touchants dans la découverte d'une coutume avec tout ce que le décalage culturel peut semer d'étonnement sur son sillage. C'est tout à fait dans l'esprit de Noël, si j'ose dire, avec le partage final.
Bravo Ailleurs.

PS : Suis les conseils avisés, certes, mais sache aussi faire "le tri" pour ne pas perdre ta spontanéité première, laquelle à mon avis, fait le charme particulier de tes écrits. Bonne continuation.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 15:21 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Je n'avais encore jamais lu un de tes textes Ailleurs donc je ne peux faire pas de comparaisons.
J'ai bien aimé ton texte en tout cas. C'est une jolie histoire simple et touchante.
J'ai été un peu déroutée par les prénoms dont je ne trouvais pas l'origine. Turque apparemment ?

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 21:17 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

"Jolie histoire simple et touchante", pour reprendre les mots d'Eyrlis, et qui a l'avantage de porter un regard neuf sur nos coutumes. Mais ce texte n'a pas trouvé sa place sur mon podium en raison de ses imperfections.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 794
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 22:21 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec Bay, je n'ai rien à ajouter. En signe d’encouragement, j'ai mis ce texte en 2ème position.
Un prof aurais mis dans la marge et en rouge : "en progrès, poursuivez vos efforts." !

C'est vrai que les prénoms te trahissent ! Je penche aussi pour une origine turque.

Je n'ai pas compris ce que tu voulais dire avec "petites ailes qui débordaient des deux cotés au niveau de leur derrière. "
Le terme "femelle" ne convient pas trop pour des femmes... à réserver aux animaux, ou alors, c'est péjoratif. Je ne pense pas que c'était ton idée.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 23:52 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

@ Mamléa: pour les petites ailes, j'ai pensé à la culotte de cheval si typiquement féminine... Laughing

Un texte réussi, bien dans le sujet, plein d'enthousiasme communicatif et de candeur. A l'instar de Janis, les petites imperfections l'ont fait reculer d'office dans mon classement perso, au profit d'autres textes dont la forme était plus aboutie.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 794
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 11:07 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Thaïs a écrit:
@ Mamléa: pour les petites ailes, j'ai pensé à la culotte de cheval si typiquement féminine... Laughing


Dit comme ça... c'est joli !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 217
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 16:03 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

J'ai mis ce texte en un, parce que j'ai privilégié l'originalité et le fait qu'il répondait parfaitement au sujet. Les maladresses de style peuvent se corriger avec un peu d'aide et l'histoire sera encore meilleure.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 794
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 16:14 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Armorique a écrit:
Les maladresses de style peuvent se corriger avec un peu d'aide et l'histoire sera encore meilleure.


Entre les fautes et les maladresses, si Ailleurs le souhaite, on peut en parler dans l'atelier ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 378
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 16:45 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

Tout d'abord je remercie tout le monde pour les critiques qui sont toutes constructives.
Concernant le port de pantalons, les dames en portaient, mais avec une robe ou une jupe par dessus. En fait, la différence était plus au niveau de la coiffure. Dans mon village, grâce à la façon dont les femmes se coiffaient on pouvait même savoir si elles étaient mariées ou célibataires.
J'avais vraiment eu des difficultés au départ à distinguer les femmes des hommes quand elles avaient des cheveux courts. La découverte de la culotte de cheval était comme une lumière qui m'avait permet de faire le point sur mon observation sur les femmes. Sans les banaliser, en plus j'en suis une, je faisais mes observations au départ sans communication, à distance, je n'avais pas un vrai lien avec ces gens. Ce qui m'a fait spontanément écrire femelle. J'avais un peu l'impression d'observer "des animaux" dans leur milieu de vie. J'aurais pu bien sur me placer comme une ethnologue.
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 378
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 16:46 (2015)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers Répondre en citant

MamLéa me propose qu'on parle de mes maladresses dans l'atelier. Je la remercie pour sa proposition et pourquoi pas.
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:21 (2018)    Sujet du message: Le Noël des petits étrangers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 115 B Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com