forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une place pour Gonzalez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°114
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 730
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 14:21 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Cinq hommes s'asseyaient. Il n'y avait plus de place sur le banc.
C'était un banc étriqué, ses planches disjointes à échardes baladeuses, son fondement entier branlant.
Depuis quatre mois, tous les matins sauf dominicaux, les cinq hommes s'installaient sur le banc et, assis, se battaient. Chacun se revendiquait propriétaire du territoire, car se disait arrivé ̶ on ne savait quand ̶ le premier près du banc. Le plus vieux des cinq prétendait qu'il était assis là avant la naissance des autres et celle de leurs aïeux. Ce à quoi l'intellectuel du quintet avait prouvé que cela relevait de l'hérésie. Le costaud, qui détestait qu'on manquât de respect envers les anciens, avait fracturé le nez du je-sais-tout.
Au début, des badauds interloqués assistèrent à la bataille, puis, bientôt, cinq clans de supporters se constituèrent. Des parieurs misèrent. Les cinq du banc estimèrent se devoir à leur public et se rendirent à la guerre matinale vêtus en conséquence. Le croulant arborait un uniforme mi-grognard mi-poilu, le musclé un treillis. Deux optèrent pour le jogging. Quant à l'intello, il choisit un short. À défaut de plaire, il fit rire.
Ils s'asseyaient et se poussaient. Leurs fessiers se contractaient.
Aucun ne tombait jamais, comme si les différences physiques accolées créaient un équilibre des forces. Impossible d'expulser quiconque sans se virer soi-même. Impasse stratégique. Il convenait d'admirer la résistance du banc, qui refusait de s'écrouler pour avoir la paix.
Lorsque, culs contusionnés, les cinq se levaient de concert et quittaient la place, personne n'osait les remplacer. Le banc devenait, en l'absence des belligérants, une sorte de Mort-Homme, un bastion fantôme.

Le changement intervint un lundi. Les cinq arrivaient, ponctuels, chacun de son côté. Ils s'arrêtèrent ensemble, outrés. Un inconnu était assis sur leur banc. Les supporters le conspuaient. Faisant front face à l'ennemi commun, les cinq ne formèrent qu'une ligne et avancèrent.

Parce qu'il portait un sombrero sous lequel il semblait dormir, l'intellectuel jugea l'intrus mexicain. Le raciste murmura que, dans les westerns, le fourbe était toujours le Mexicain.
Des pourparlers unilatéraux s'engagèrent, qui butèrent sur l'inertie du sombrero. Frustrés, les cinq hommes attaquèrent. Le chapeau fut retiré d'une gifle.
Horrifiés, les agresseurs découvrirent une chose fort laide, couchée, morte, dans le chapeau. L'inconnu la saisit, gémit et la présenta aux belliqueux « Vous avez tué mon González ! » Il expliqua que son opossum, nature discrète, dormait toujours dans le sombrero et était si peureux que son cœur avait dû lâcher. Il pleura.
Les cinq hommes restaient ahuris. Leur conflit possédait sa première victime. C'était un choc. Une vague honte.
L'intellectuel prôna alors l'armistice, le temps d'y voir plus clair. « Allons prendre un verre », proposa le plus banal. Les cinq coupables s'inclinèrent sur la dépouille animale. Solennels, ils affrontèrent la bronca du public déçu et battirent en retraite.
« C'est gagné, González ! » L'opossum ouvrit les yeux. Il feignait la mort comme personne. Son maître s'étira « Tu vois Gonzie, rien ne vaut la ruse pour gagner sa place au soleil. Les diplomates comme nous se font rares... » Le marsupial s'endormait déjà dans le sombrero, n'écoutant plus l'homme extrapoler sur le fait qu'on ne pouvait s'en vouloir de mépriser les dessous d'un armistice quand ce mot rime aussi bien avec peace que pisse.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 14:21 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 14:49 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

J'ai apprécié beaucoup de choses dans ce texte, frivoles et faussement frivoles, mais pas du tout la dernière ligne. Point de vue tout personnel, je n'ai pas vu l'intérêt de la rime armistice/pisse, et j'avoue qu'elle m'a rebutée... Sad
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 15:04 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Je n’ai pas accroché à ce texte bizarre, dont j’ai du mal à saisir la moralité et le sens. Et je n’ai pas compris la dernière phrase ; en fait je n’ai pas compris grand-chose…
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 811
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 15:09 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Je n'ai pas été sensible à cette fable pourtant imagée et colorée.
Quelle est la répartition "géographique" du mexicain (l'inconnu ?) du chapeau et de l’opossum ?
"Cinq hommes s'asseyaient ..."-" Les cinq arrivaient" : le passé simple n'aurait-il pas été plus juste que l'imparfait ?
"Mort-Homme, un bastion fantôme" : seule allusion à la guerre, mais cet endroit de rudes combats en Meuse ne fut jamais fantôme.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Canardo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 19:12 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Idem Thaïs, seule cette rime inutile à mon goût a fait chuter ton texte dans les déclassés. Pourtant j'ai adoré ces gonzes à l'aise.
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 774
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 19:28 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Je n'ai pas accroché.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 662
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 10:04 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Ce texte m'a laissée perplexe et la dernière phrase a sonné comme un glas. Toujours la même impression de malaise chez moi lorsque je sens que je rate quelque chose, qu'un sens caché m'échappe.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 14:05 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Ce petit texte a un côté "fable", "parabole" qui ne m'a pas laissé indifférent...

Mon 5ème, allez...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 234
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 18:00 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Le préambule m'a semblé très long et je me suis un peu perdue au cours de la deuxième partie. la dernière phrase m'a laissée dubitative et très perplexe quant à son intérêt, désolée
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 887
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 18:27 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

J'ai retenu cette histoire parmi mes préférées, en raison de son originalité et surtout à cause de l'humour que se dégage de la narration.
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 843
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 20:54 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

J'avoue ne pas avoir compris l'histoire véhiculée par le récit. La rédaction aussi interpelle mes remarques sur la forme: des répétions comme le mot "cinq", l'usage d'expressions rares dont "opossum" et quelques tournures surprenantes comme " Leur conflit possédait sa première victime".
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
Pilgrim
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2011
Messages: 1 303
Localisation: Dans le bunker...
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Déc - 13:50 (2014)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez Répondre en citant

Encore un coup du maestro (ça se dit, maestra ???!!!) !!!
J'en redemande !

(mais bon, c'est pas beau de raconter des bobards, j'aurais dû me méfier quand tu nous as raconté en espagnol que tu ne connaissais rien de l'espagnol... Mr. Green )
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/280-chroniques-dun-pere-au-foyer/
http://benoitcamus.eklablog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:47 (2018)    Sujet du message: Une place pour Gonzalez

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°114 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com