forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les combattants, de Thomas Cailley

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ysiad
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 312
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 19:44 (2014)    Sujet du message: Les combattants, de Thomas Cailley Répondre en citant

Premier long métrage d’un jeune réalisateur français, Thomas Cailley, Les Combattants a remporté plusieurs prix lors de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes cette année.
Le sujet du film : une histoire d’amour entre deux jeunes gens, Arnaud (Kevin Azaïs) et Madeleine (Adèle Haenel).

A l’occasion d’un jeu de combat sur une plage de la région des Landes, Arnaud se retrouve assez vite plaqué au sol par Madeleine, une belle plante aux yeux verts, nettement plus grande et baraquée que lui. Dont il tombe immédiatement amoureux. Pas elle, bien sûr. Arnaud ne se décourage pas, au contraire : l’attitude farouche et révoltée de Madeleine vis-à-vis des autres et ses propos alarmistes sur l’imminence d’une catastrophe l’intriguent et le font courir. Car il court, Arnaud, il cavale derrière Madeleine qui lui accorde autant d’intérêt qu’à une mouche un peu trop insistante. Elle le rembarre d’une pichenette verbale ou d’un regard bien senti. Elle le provoque aussi un peu, pour le tester. Puis elle décide de s’enrôler dans l’armée de terre pour un stage d’entraînement en milieu hostile. Ni une ni deux, Arnaud plante son frère (leur père vient de mourir et tous deux ont décidé de reprendre l’entreprise familiale de menuiserie) et saute dans un train pour suivre le même stage qu’elle.

Madeleine est belle, mais elle ne ressemble pas exactement à l’idée que l’on se fait de la féminité. Elle ouvre ses bières avec les dents, flingue en une phrase, vit en pantalon et débardeur de déménageur et passe le plus clair de son temps à s’entraîner à survivre pour le cas où la planète volerait en éclats. Elle fabrique des pièges, chasse sa nourriture, plonge dans la piscine avec un sac lesté, nage avec des Rangers. Sa théorie, elle y croit dur comme fer : le monde n’a aucun avenir ; l’apocalypse, c’est pour très bientôt, alors autant s’y préparer.

Une fois dans le camp des militaires, tous deux suivent l’entraînement jusqu’au jour où ils décident de déserter pour organiser leur survie seuls, sans treillis ni chefs aboyeurs d’ordre. Les voilà partis dans la forêt, libres, prêts à mener une vie sauvage, au plus près de la nature. L’entreprise tournera court mais offrira à Madeleine l’occasion de se métamorphoser en nymphe sortant de l’onde pour retrouver Arnaud sur la berge ; c’est sans doute la scène la plus sensuelle du film, que le spectateur attend depuis un bon moment.

L’humour est l’un des fils conducteurs de cette comédie ; présent dès la première scène, il épingle avec brio les discours alarmistes et en général les prises de position radicales, propres à la jeunesse. Madeleine buvant un cocktail « spécial survie » à base de bébête broyée au mixeur en est un bon exemple. Quant à l’armée, elle en prend aussi pour son grade (certaines scènes m’ont bien fait rigoler)

Une comédie très prometteuse qui donne envie de suivre le travail de Thomas Cailley.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Nov - 19:44 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zephirine
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 300
Localisation: Toulouse
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 20 Nov - 20:42 (2014)    Sujet du message: Les combattants, de Thomas Cailley Répondre en citant

C'est vrai que le travail de Thomas Calley est remarquable. Ce premier film est réjouissant, on attend d'autres films dans la même veine.
Comme quoi, on peut faire du bon cinéma sans têtes d'affiches et effets spéciaux à la toque
Les comédiens sont étonnants de vérité. et Madeleine est "décapante"!
Par contre, la fin m'a laissée sur ma faim!
_________________
Il faut écrire pour soi, c'est ainsi que l'on peut arriver aux autres.
Eugène Ionesco
Revenir en haut
Zephirine
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 300
Localisation: Toulouse
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 22 Fév - 18:20 (2015)    Sujet du message: Les combattants, de Thomas Cailley Répondre en citant

Pas moins de trois Césars remportés pour ce premier film prometteur.
César du meilleur premier film
César de la meilleure actrice ce qui est amplement mérité pour la prestation étonnante d'Adèle Haenel
César du meilleur espoir masculin pour Kevin Azais.

Ce film va donc ressortir sur les écrans, l'occasion d'aller le voir si ce n'est déjà fait.
_________________
Il faut écrire pour soi, c'est ainsi que l'on peut arriver aux autres.
Eugène Ionesco
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:25 (2018)    Sujet du message: Les combattants, de Thomas Cailley

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com