forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comme un papillon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 113
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 492
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 10:24 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Comme un papillon


- Devine qui vient dîner ce soir ?

Au feu rouge, Paul a baissé la vitre côté passager. Un souffle tiède a chatouillé mon visage, mon cou, mes bras, m'arrachant doucement à la torpeur qui me maintenait à demi assoupie depuis qu'on avait quitté la maison. Il s’est tourné vers moi et sa question a retenti comme la sonnerie d’un réveille-matin. Je l’ai regardé, hébétée.
Au feu vert, il a redémarré.
A présent, il roule vite, les deux bras tendus en appui sur le volant et l’air qui s'engouffre par la portière me gifle le visage.
—Tu veux bien remonter la vitre, mon chéri ?
Il s’empresse d’obéir et me regarde d’un air navré, comme si j’étais un objet estampillé « Fragile » qu’il avait bien failli briser. Je remets en place mes cheveux et mes idées ébouriffés. Qui donc mon fils peut-il bien avoir invité ? Il vient me chercher une fois par semaine, tantôt le midi tantôt le soir, en fonction de son agenda d’homme pressé. Cette visite est ma seule sortie, j’ai perdu le goût des promenades. Chez lui, nous nous retrouvons tous les trois autour de la table : Paul, Emilie, sa femme, et moi. Je mange peu, je parle peu. J’ai perdu le goût des aliments et je n’ai guère d’appétit pour la discussion. Parfois, Loïc, mon petit-fils, passe en coup de vent. Lui aussi, il est un souffle tiède ! Sa jeunesse, sa gaieté ravivent nos échanges. Je suis heureuse de le voir, de l’entendre. Après son départ, la conversation retombe comme le fait la poussière une fois la fenêtre refermée et l’air à nouveau confiné. La routine se dépose partout, elle prend ses aises, s’incruste, on n’y peut rien. Et la vieillesse, c’est la même chose.
A l’approche du centre-ville, il ralentit, à cause des embouteillages. Les voitures s’immobilisent, on dirait qu’elles s’emboîtent les unes dans les autres, à la manière des cubes de Lego : un rouge, un gris, un noir, un autre rouge. Je revois Paul, enfant, assis au milieu du salon, appliqué à construire un circuit à l’aide des petits cubes multicolores ...
—Alors, tu donnes ta langue au chat ?
Il se penche vers moi, ajoute sur le ton de la confidence,
—Marc ....
Je regarde mon fils, incrédule. Mes yeux s’embrument. Paul se détourne et baisse à nouveau la vitre. Peut-être cherche-t-il un allié dans le roulis de la circulation, dans le ronron de la ville, un fond sonore pour chasser le silence qui plane dans l’habitacle. Peut-être cherche-t-il à couvrir l’écho du passé dont le bourdonnement est étourdissant.
Marc, mon premier amour. Comment Paul a-t-il su ? Toutes ces années, je n’ai parlé de lui à personne. Comment l’a-t-il retrouvé ? Marc est parti il y si longtemps ! Lorsqu’il a compris que ma famille n’accepterait jamais notre idylle ... Un jardinier et une jeune fille de la bourgeoisie ! Je me souviens de nos rencontres clandestines, de ses lèvres tièdes qui effleuraient mes épaules, de ses baisers déposés à la naissance de mon cou, là où ma peau était « douce comme un pétale de rose ». Je me souviens du frisson qui me parcourait alors. Comment pourrais-je oublier ses mains fermes et rugueuses qui couraient sur la soie de mes bas ? Sa barbe qui échauffait la peau de mes joues ? Son rire qui s’envolait comme un papillon ?
—Marc, Marc Coutil, tu te souviens de lui ? On était dans la même classe au collège. Il venait souvent à la maison. Lui, il se rappelle très bien de toi. Sacré Marc, il n’a pas changé ! S’il vient ce soir, c’est pour te voir et te parler. Il dirige une maison de retraite ...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Nov - 10:24 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 10:27 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Mon troisième. Un traitement original du sujet qui prend toute sa force dans la chute, grinçante. Le titre m’a dérouté.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2013
Messages: 496
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 10:42 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

L'histoire la plus grinçante aussi à mon goût.
Qu'elle se passe en voiture changeait des autres textes, et quelle chute !
Le titre prenait sens à la fin de la lecture et contrastait avec le sujet de l'histoire, en le rangeant, de fait, coté humour noir, comme j'aime.
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 13:10 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Un bon texte dont l'originalité repose sur les contrastes : la mère douce et confiante, heureuse de partager un moment tranquille avec son fils, et ce dernier, agacé, froid, cynique, qui s'apprête à la piéger, la trahir, sans aucun scrupule et pire, en souillant des souvenirs sacrés pour elle.

Le titre m'a un peu surprise aussi, je vois mal un rire s'envoler comme un papillon LOL, j'aurais plutôt imaginé les caresses de l'amant semblables aux frôlements d'une aile de papillon. Cependant, en relisant le texte, je me suis fait la réflexion que la femme vieillissante devenait légère et fragile comme un papillon, que son existence, même, devenait éphémère.

Ce texte grinçant a livré bataille à plusieurs autres avant d'accéder à la sixième place de mon podium.
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 14:15 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Grinçante, l'histoire? Pour ma part, je l'ai ressentie douce-amère, et le fils fort prévenant, mais maladroit. Comme le sont parfois les plus jeunes envers leurs aînés, faute de vraiment prendre le temps de les écouter, ou de se mettre à leur place. Or, cette vieille dame, qui frémit encore à la pensée de ses émois, est tout simplement femme, "vieille" n'étant rien de plus qu'un artefact.

J'ai voté pour ce texte émouvant, ce thème de l'incompréhension, ce papillon sur sa branche, éphémère, vivant. C'est joli, délicat
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Pilgrim
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2011
Messages: 1 303
Localisation: Dans le bunker...
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 14:20 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Cruel, un peu désespéré et tellement humain.
Merci Tonina pour ce moment !
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/280-chroniques-dun-pere-au-foyer/
http://benoitcamus.eklablog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 14:38 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Ma petite critique :

Le fils, sur la fin, dit trois fois de suite "Marc".

Ca ne m'a pas empêché de classer le texte...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Pilgrim
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2011
Messages: 1 303
Localisation: Dans le bunker...
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 15:32 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

J'ai aussi classé le tien, DDDLV !!! Wink
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/280-chroniques-dun-pere-au-foyer/
http://benoitcamus.eklablog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 843
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 15:46 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Présent dans ma présélection le texte bien rédigé comporte les éléments d'une lecture fluide. L'histoire est intéressante mais j'ai été dérouté par le dialogue final où les propos peuvent être attribués à l'un ou l'autre (Le fils ou la mère)
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
filou86
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 7 Nov - 17:53 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Mon numéro 2 je crois. Bien écrit. La chute arrive comme un grand coup de massue.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 659
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 19:32 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Pas assez de places sur mon podium. Mais bravo pour ce moment de vérité cruelle!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 230
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 21:51 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Sur mon podium évidemment, comment cet excellent texte aurait-il pu échapper à ma vigilance ?
Je ne trouve pas que le fils soit si désagréable, maladroit certainement. Ce n'est pas sa faute si sa maman en entendant le prénom de Marc se fait un film en imaginant que c'est un ancien soupirant.
Je pense qu'il n'est pas facile de faire cette annonce à son père ou à sa mère et je doute qu'il y ait un mode d'emploi pour que cela se passe bien, hélas !
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 730
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 8 Nov - 14:34 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Pilgrim a écrit:
Cruel, un peu désespéré et tellement humain.
Merci Tonina pour ce moment !


Je plagie. J'ajoute que j'ai trouvé fort bien rendue l'ambiance subie dans l'habitacle d'une voiture, ce huis-clos mâtiné d'odeurs motorisées et de bruits parasites, quand ceux qui se partagent cet oxygène réduit, ne sont pas au diapason du ressenti.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 492
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 10:52 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Merci pour vos commentaires que j'ai lus avec attention. Le titre : j'ai souri en découvrant vos avis car je m'attendais un peu à des réactions perplexes ! J'ai tendance à aimer les titres " olé olé " ! Celui-ci s'est imposé à moi, pour tout un tas de raisons : à cause de la ( prétendue ) fragilité de la vieille dame ( " estampillée fragile " ) à cause de la caresse du vent, des baisers légers de son premier amour, de ce petit-fils qui, en quelque sorte, se pose comme un papillon sur la vie de ses parents et de sa grand-mère parce qu'il vole à présent de ses propres ailes. A cause aussi de la fragilité des rapports mère-fils. Et puis, c'est un clin d’œil au rire de son amant, dont elle a un souvenir si vivant et qui s'est envolé, lui aussi ( le rire et l'amant ! )
Je ne crois pas avoir eu l'intention de montrer Paul comme un personnage froid, sans cœur, qui trahit sa mère mais, bien sûr, chacun le perçoit comme il veut ! Je le pense plutôt maladroit, mal à l'aise. Lui, par contre, est tout le contraire d'un papillon, il est plutôt lourd ! ( la fin est donc, en quelque sorte, un pied de nez au titre )

Enfin, si Paul répète trois fois de suite " Marc ", c'est voulu. Entre le premier " Marc " et le deuxième, il s'écoule un certain temps. Il attend une réaction qui ne vient pas, sa mère semble perdue dans ses songes, il tente de la réveiller en répétant " Marc" . Ensuite, il décline l’identité de ce Marc pour qu'elle comprenne bien de qui il s'agit alors, forcément, il répète le prénom une fois encore ...
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 12:22 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Je m'aperçois que Janis s'est endormie sur la touche espace...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Canardo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 10 Nov - 12:55 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

DDDLV a écrit:
Je m'aperçois que Janis s'est endormie sur la touche espace...

Pas certain, c'est peut-être la taille de la police ou écrit à l'encre invisible.
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 13:10 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Bien vu, Canardo, je vais essayer de rectifier ça!
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 13:19 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

j'ai essayé vainement,2 fois, de modifier ce post. Rien ne change. il ne me reste plus qu'à appeler Danielle au secours pour qu'elle rectifie mon occupation abusive de l'espace...
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 492
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 13:36 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

C'est contagieux, les mots de Janis se sont envolés comme des papillons pour occuper l'espace !
Revenir en haut
Canardo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Nov - 12:26 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Janis, j'ai supprimé ton post qui encombrait un peu Mr. Green
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 13:22 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Merci Canardo...
L'essentiel est que Tonina ait eu le temps de le lire avant qu'il ne s'envole.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 807
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 18:05 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Ambiance confinée dans la voiture conduite par le fils. La circulation routière revient sans cesse interrompre les pensées de la narratrice.
Quiproquo savoureux au sujet du "Marc" en question… ambiance douche écossaise : la mère heureuse mais se posant plein de questions à l'idée de retrouver un ancien amour, et qui tombe de haut, le Marc n'étant pas celui auquel elle pensait, qu'elle espérait.
Le Marc invité dirige une maison de retraite : peut-on imaginer là une arrière pensée de la part du fils ?
Seul le titre m'a posé question…
Sur mon podium parce que le récit est bien mené.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
chrystie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2012
Messages: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 18:21 (2014)    Sujet du message: Comme un papillon Répondre en citant

Un beau texte que j'ai classé en 2e sur mon podium.
L'ensemble en demi-teintes sème la confiance et la chute est d'autant plus cruelle.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:44 (2018)    Sujet du message: Comme un papillon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 113 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com