forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Table rase

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 113
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 10:40 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Table rase

Il était l’heure de dresser la table pour le dîner. Bernard et Madeleine se croisèrent comme de coutume entre la cuisine et la salle à manger, les couverts à la main, sans échanger un mot ni un regard. Après quarante ans de mariage, l’existence commune ne les aiguillonnait plus. L’habitude avait accompli son implacable office. Peu à peu, elle s’était appliquée à émousser leurs transports. Il semblait loin le temps où leurs cœurs bondissaient à l’idée de se revoir après une journée de labeur, et où ils s’empressaient de mettre leurs confidences en perce. Dorénavant, ils ne se comportaient que comme des étrangers contraints de vivre sous le même toit. Un océan de ressentiment les séparait. Parfois, les accès d’une blessure inguérissable les poignaient, en secret.
Une fois la table mise, selon l’ordre des choses, ils s’installaient et mangeaient face à face, toujours dans le même silence, la même solitude. Le repas expédié, on débarrassait en hâte. Chacun vaquait ensuite à ses occupations. Mais ce soir-là, Bernard sentit une atmosphère étrange, inhabituelle. À la dérobée, il épia les gestes nerveux de Madeleine, d’ordinaire si calme. Elle eut beau essayer de contrôler son émotion, ses tremblements la démentaient. D’instinct, l’homme sut que quelque chose se tramait. Penché sur son assiette, il commençait de goûter à la soupe, lentement, aux aguets, quand soudain, après avoir pris sa respiration, Madeleine déclara, d’une voix chevrotante :
— Attends un peu avant de commencer, veux-tu, on ne va pas manger seuls.
S’entendre parler l’étonna.
— Devine qui vient dîner ce soir ? ajouta-t-elle, émue, sans trop savoir ce qu’elle disait.
— Le pape ? proposa le vieil homme, en maugréant.
— Non, répondit-elle avec gravité. Il s’agit de quelqu’un que l’on n’a pas vu depuis longtemps. Elle nous manque trop, à toi et à moi… Il est temps de pardonner, tu ne crois pas ? Et elle ne vient pas seule.
Bernard se figea. Un frisson parcourut son corps. Il n’en fallait pas plus, il avait compris.
— Et tu m’annonces ça comme ça ! Tu aurais pu me prévenir plus tôt ! balbutia-t-il après un instant, en posant sa cuiller. Il est hors de question qu’elle mette les pieds ici, tu m’entends, je ne veux pas !
Les mauvais souvenirs tachaient son âme comme la nacre visqueuse d’un escargot. Mais des sentiments contradictoires l’agitaient.
La sonnette retentit tout à coup. Le couple sursauta en parfait accord. Ils se dévisagèrent longtemps avant que Bernard ne décide à se lever. Il portait le masque de la colère. Madeleine craignit le pire. L’homme marcha jusqu’à la porte d’entrée, les jambes flageolantes. Il marqua un temps d’arrêt, une main sur la poignée. Madeleine l’avait suivi précipitamment, troublée, suppliante. Le sang lui battait les tempes. Enfin, Bernard prit sa résolution. La porte s’ouvrit, d’un mouvement brusque. Une jeune femme bouleversée, les yeux rougis, se tenait roide sur le seuil, un petit garçon à ses côtés.
Le lendemain, à l’aube, Madeleine se rendit à la cuisine pour faire la vaisselle. Quatre assiettes baignaient dans l’eau grasse de l’évier. Sur la table gisaient les reliefs du repas, pareils à du charbon calciné. Devant ces restes, la septuagénaire se demanda si l’amour, comme un feu, pouvait se ranimer. Au même moment, le petit garçon entra. Il s’approcha d’elle à pas feutrés puis, levant son visage vers le sien, prononça, d’une voix tout ensommeillée :
— Bonjour Mamie !
Ce fut comme un boutefeu. Madeleine sentit soudain son cœur moribond s’embraser.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 10:40 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 10:45 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Encore un que je n’ai pu podiumiser à regret. Bien écrit, soigné, émouvant. Le titre renvoie à une célèbre chanson, bien que la mise en parallèle soit osée. La métaphore culinaire, assimilant les reliefs du repas, la souillure des déchets qui vont bientôt être débarrassés, et un passé qu’il faudra bien aussi nettoyer, confère un sens fort à la situation. On reste dans le flou quant à la faute de la fille, sans doute en rapport avec l’invité surprise ; ça permet au lecteur de faire travailler son imagination. J’ai apprécié ce texte tout en finesse.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2013
Messages: 496
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 10:48 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

C'est un texte bien écrit, simple, sans prétention, les mots sonnent vrai, les dialogues aussi, on entend les silences, les soupirs...il touche au cœur.
Un très bon moment de lecture...
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 12:41 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Quand j'ai lu la dernière phrase, j'ai ressenti un pincement.

Il n'en fallait pas plus pour être mon numero uno...

Désolé pour le caractère pas du tout constructif de cette critique.

Ne devrions-nous pas rebaptiser la rubrique :"Critiques constructives et compliments bafouillés"?
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 14:00 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Superbement écrit (rhââ, je suis hyper jalouse des "confidences en perce", image évocatrice et belle ), très subtil, bien construit, absolument rien à redire à ce texte. Une vraie réussite, je ne peux que bafouiller mon compliment, comme mon prédécesseur.

Ce récit m'a touchée. Mon n°3.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 16:22 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Un texte écrit, tout en pudeur, pour exprimer le drame d'une famille. Un drame trop courant, hélas.

Le quotidien morne du couple, uni par l'habitude, est superbement rendu. Et puis, Madeleine, étouffant sous la tristesse, se disant qu'elle va mourir sans les revoir, ose encourir la foudre de son mari. Comme si elle jouait son va-tout.

Face à la violente réaction de ce dernier, le lecteur se dit que cet entêté va persister dans ses rancoeurs, ses rancunes. Et, là - tour de force de l'auteur - quand le père se lève ouvrir la porte à sa fille et son petit-fils, le lecteur pense qu'il va les chasser, que tout est fichu. Rideau. La nuit tombe. Le lendemain, c'est l'image des quatre assiettes grasses baignant dans l'évier qui nous apprend qu'il n'en est rien, que le patriarche a fondu. A peine l'annonce du bonheur retrouvé nous réjouit-elle qu'on se retrouve tout ému, lorsque l'enfant parait, l'enfant qui salue sa mamie, trouvant la situation tout à fait dans l'ordre des choses, l'enfant, promesse d'avenir.

Bravo Alan. Mon numéro cinq
Revenir en haut
Vieufou
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2010
Messages: 2 923
Localisation: astéroïde B612
Masculin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 02:20 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Mon numéro deux
ambiance pesante savamment rendue, belle description de ces vies empêtrées dans leur long et épais quotidien de silence, de blessures, de fautes et de non-dits inextricablement enchevêtrés. Jusqu'à ce jour où...
Je trouve juste la phrase Et elle ne vient pas seuledommageable au texte. Elle m'a annoncé la chute, cassant l'effet de surprise. Je pense que ça a pu coûter des places à ce texte au demeurant fort bien écrit.
_________________
Gelée, l'eau boude la langue

http://lune-ecarlate.com/produit/infemmes-et-sangsuelles/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 15:36 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

3ème sur ma liste le texte est bien rédigé, sans faute il allie clarté et la fluidité. Le récit est porté par des dialogues justes et efficaces.
L'histoire retient l'attention avec une chute qui arrive tel un bol d'air apte à ranimer un cœur défaillant.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
filou86
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 7 Nov - 18:09 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Un couple qui vivote, j'ai aimé le choix de ce sujet. Je ne l'ai pas choisi car j'ai trouvé le rythme un peu trop lent.
Revenir en haut
chrystie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2012
Messages: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 15:02 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

J'avais salué certaines trouvailles dans ce texte. Mais, je ne sais pourquoi, je ne l'avais pas retenu. Trop de lectures à la suite en désavantagent certains.
Je l'ai relu en découvrant sa profondeur.
La fin, a partir de 'la sonnette qui retentit" ne gagnerait-elle pas à être au présent?
Revenir en haut
LYSBEL
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 130
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 19:07 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Texte aussi joli que sobre dans une atmosphère douce-amère.
Mon numéro 4
_________________
Il faut croire aussi en l'avenir malgré le passé et en Dieu malgré ses absences...
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 800
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 22:26 (2014)    Sujet du message: Table rase Répondre en citant

Du passé, faisons table rase !

Histoire émouvante, ambiance lourde, ils sont à la limite de se haïr, ces deux là ! Mais on apprend vite pourquoi.
Le récit est bien mené et la chute adorable.
Juste un petit mini reproche : c'est juste au moment où il a sa cuiller à la main pour commencer sa soupe qu'elle lui annonce l'arrivée des convives, qui, par coïncidence, arrivent juste à ce moment.

Aurait été sur mon podium s'il y avait eu plus d'espace sur celui-ci.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:53 (2018)    Sujet du message: Table rase

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 113 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com