forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Huis clos

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives jeu N°111
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
A rebours
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 3 Sep - 17:54 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Huis clos

Le soleil brille, juste assez pour illuminer le paysage, pas trop pour ne pas alourdir l’atmosphère. C’est la journée idéale pour un tel périple. La famille a rassemblé ses affaires, toujours aussi nombreuses, nettoyé la maison, encore au dernier moment, et confié les clés à un voisin, comme depuis dix ans. Même le chien est parti, loin dans la campagne, chez des amis qui se fichent de l’entendre hurler toute la journée. Il ne reste qu’à embarquer la fine équipe dans la voiture pour rejoindre la destination rêvée et attendue depuis l’été dernier.
Ils sont tous contents de partir, non seulement parce que ce séjour dans le sud est toujours un plaisir, mais surtout en raison du trajet à parcourir. Monsieur adore conduire. Il y trouve une occasion parfaite de prouver son intelligence des situations, sa maîtrise du geste, son rôle de chef de famille. Pour sa femme, ce serait plutôt d’admirer la variété des paysages, bien sûr, mais moins que la bienveillante attention de laisser croire à son mari qu’il dirige tout… Délicatement, elle le guide aux carrefours, lui indique les bonnes sorties d’autoroute, les prochaines haltes à ne pas manquer, tout en dissimulant le GPS, « juste au cas où ». Elle fait même mine d’ignorer les jurons proférés lorsqu’il cale pour avoir embrayé ou débrayé trop vite. Les enfants, quant à eux, ne manqueront pas de se chamailler, même s’ils sont grands, au sujet de la musique à écouter ou de leurs mauvaises connaissances géographiques. Dans la soirée, ils s’arrêteront au beau milieu des volcans d’Auvergne, là où les parents profiteront d’un coucher de soleil romantique tandis que le grand enseignera pauvrement à sa sœur que la chaîne des Pyrénées s’étale sous ses yeux d’ignorante. Ils rouleront toute la nuit et, lorsqu’ils arriveront au bon port, finalement épuisés, ils passeront une journée entière à se remettre de ce long trajet que, dans un sublime paradoxe, ils se promettent chaque année de ne pas renouveler.
Des cinq jours restant, entre plage et embouteillages, les vacances ressembleront irrémédiablement à toutes les autres. Et à celles de tous les autres. Ils en seront ravis, déjà à l’affut de leur prochaine destination estivale…
Mais moi, j’ignore tout de cela. Moi, je n’aime pas les vacances. Je ne pars jamais en vacances. Je ne suis qu’une créature de nuit, un misanthrope qui prie sans cesse de parvenir à éviter la masse des vulgaires, la foule des ordinaires, le rebut des communs. Et je m’en accommode très bien. Leur rêve à eux tous est mon cauchemar, la vision qui m’épouvante depuis toujours. Je crois bien qu’ils me dégoûtent même. Lorsque vient l’été, je ferme portes et volets pour vivre entre jardin et cuisine. Lorsque retentissent les vacances d’hiver, je pousse le chauffage et m’installe dans mes livres. Ma maison, c’est mon seul havre de paix, mon refuge et mon paradis. Ah oui, bien entendu, inutile de vous avouer que j’y vis seul… Qui a dit, déjà, « L’enfer, c’est les autres » ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Sep - 17:54 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 18:57 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Tu nous racontes une histoire, le périple ordinaire d'une famille ordinaire qui se satisfait d'agir comme tout le monde. Pour eux, en vacances, c'est l'habitude qui prend le pas comme pendant le reste de l'année. Je me suis dit que des paysages sublimes, des richesses culturelles allaient s'offrir à eux mais qu'ils n'en profiteraient pas ou peu car ils ne sortiraient pas des sentiers battus, ils seraient surtout ravis de jouer les moutons de Panurge. Du séjour en Auvergne, ils retiendraient surtout la difficulté de se garer sur les parkings saturés des hauts lieux touristiques. Je les ai imaginés en camping ou en location dans un immeuble-cages à lapins d'une station de sports d'hiver. Mais ils sont fiers de pouvoir raconter bientôt qu'ils sont partis - ça se fait de partir l'été - et ils pensent déjà à leur prochaine destination estivale dont ils ne profiteront sans doute guère mieux.

Tu t'attardes sur le trajet en voiture parce que c'est le sujet LOL mais surtout parce que c'est là que la routine pourrait s'enrayer mais non, ce voyage ressemble à celui de l'année dernière et à celui de l'année prochaine.

J'aime beaucoup le style ; le ton un peu détaché sans être froid ; l'humour glissé par ci, par là ("Monsieur adore conduire", une sympathique entrée en matière); l'emploi du futur qui nous permet de mieux visualiser la journée, la semaine ; la façon dont tu guides habilement ton lecteur sans jamais te montrer pesante. Moi, j'adore quand je lis un texte et que je peux "broder" autour, j'adore qu'un auteur laisse un peu de place à mon imaginaire.

Quant à la chute, elle colore, elle pimente le récit, elle contient même un petit parfum de thriller. J'ai d'abord imaginé que tu faisais parler le chat de la maison ou un autre animal familier mais non, il s'agit d'un membre de la famille, d'une relation, d'un voisin, peu importe au fond l'identité du narrateur qui a dû épier le départ, l'important, c'est son point de vue, totalement à l'opposé de celui de la famille Toutlemonde.

A noter le petit clin d'oeil sartrien Wink dans le titre et la citation finale.

Mon numéro un.
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 744
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 19:53 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Je souscris à cet hommage de Marixel à l'égard de ce texte. Nul n'étant pas parfait, je n'ai pas retenu ce texte vu le nombre restreint de places au podium. Bravo , en tout cas !
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 190
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 20:52 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Sur mon podium pour les raisons évoquées par Marixel. J'ai trouvé la chute bien différente des autres textes ce qui permettait au tien de se distinguer, de ne plus être seulement un voyage en auto, non grâce aux dernières lignes on prend du recul, l'histoire s'ouvre, bouscule le lecteur et j'aime cela.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 026
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 06:12 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Mon coup de cœur à cause de cette façon bien particulière de traiter le sujet, de la chute qui m'a ravie ! Je n'en dis pas plus , Marixel a déjà tout dit !
.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Sep - 10:37 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

D'accord avec toutes les remarques positives déjà exprimées....
Mon numéro 2
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 862
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 08:06 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Au delà des remarques positives déjà exprimées et que je partage pour la plupart, je n'ai pas retenu le texte parce que j'ai eu l'impression qu'il y en avait deux, de textes. Si une bonne chute est une chute qu'on ne voit pas venir, je préfère (est-il besoin de rappeler ma subjectivité?) pouvoir faire un lien, même à posteriori. Ce lien (le plus évident est celui qui existerait entre le misanthrope et la famille) s'il s'y trouve, je ne l'ai pas aperçu.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 09:23 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

DDDLV a écrit:
Si une bonne chute est une chute qu'on ne voit pas venir, je préfère (est-il besoin de rappeler ma subjectivité?) pouvoir faire un lien, même à posteriori. Ce lien (le plus évident est celui qui existerait entre le misanthrope et la famille) s'il s'y trouve, je ne l'ai pas aperçu.

Je trouve cette critique fort judicieuse et je m'en étais fait la remarque sans m'y attarder tant le texte m'avait séduite. Oui, une bonne chute est une chute qu'on ne voit pas venir mais qui doit, cependant, se préparer dès les premières lignes - lors d'un concours, il m'a été expliqué que mon texte avait été écarté du podium pour cette raison.

Il suffirait d'une phrase de ce style "De ma fenêtre, je les observe qui s'activent depuis le matin. A cette heure, le soleil brille, juste assez..."
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 190
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 09:29 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Je partage cet avis même si j'ai adoré et voté pour ce texte. Ce détail aurait donné une force supplémentaire au texte. Bon je m'en suis passée car cela m'a semblé transpirer à travers, mais tu aurais ainsi gagné des votes, je pense.
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 862
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 09:30 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Par exemple, oui.

Attention cependant, à force d'écrire en tenant compte des envies du lecteur (jury, etc...)... On finira par tous écrire la même chose.
D'où le rappel au caractère subjectif de ma critique.

Et puis on est pas obligé de le prendre par la main, le lecteur.

Bref, je m'embrouille, pour changer.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 09:34 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

La coupure entre les deux paragraphes m'avait,un peu perturbée moi aussi. Personnellement l'artiste phrase suggérée par Marixel je la,mettrais plutôt au début du second paragraphe. Ceci n'étant que mon avis....
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 10:21 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Armorique a écrit:
La coupure entre les deux paragraphes m'avait,un peu perturbée moi aussi. Personnellement l'artiste phrase suggérée par Marixel je la,mettrais plutôt au début du second paragraphe. Ceci n'étant que mon avis....


AMHA, plutôt après la première phrase qui a le mérite de planter un peu le décor.

"Le soleil brille, juste assez pour illuminer le paysage, pas trop pour ne pas alourdir l’atmosphère. De ma fenêtre, je les observe qui s'activent. C’est la journée idéale pour un tel périple."

A Rebours nous dira ce qu'elle en pense Wink C'est elle, l'auteur.

DDDLV, bien sûr, on n'écrit pas pour un jury - et puis, il y a autant d'exigences spécifiques que de jurys - mais, en règle générale, l'introduction de la chute, dès les premières lignes, donne une meilleure ossature et une meilleure cohérence au texte.

@Armorique, bien que l'expression soit jolie, je me demande bien ce que peut signifier "une artiste phrase" ?

Ou alors, c'est moi l'artiste ? Mort de Rire
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 10:37 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

L'artiste phrase est un nouveau concept que je vais breveter Mort de Rire c'était " la petite phrase " qui devrait normalement apparaître Rolling Eyes j'ai cliqué trop vite....
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
A rebours
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:58 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Merci pour tous vos commentaires, et je suis bien surprise que ce texte écrit au dernier moment remporte quelque adhésion. Tant mieux !
Je comprends tout à fait la remarque de DDDLV, d'autant mieux qu'il m'arrive souvent d'écrire un texte sans savoir quelle en sera la fin... En l'occurrence, l'arrivée de la 1° personne dans le dernier paragraphe peut surprendre, j'aurais dû l'annoncer, tu as raison Marixel. C'est plutôt dans le 2° paragraphe que j'aurais placé un "Ils sont tous contents de partir, comme me le suggère leur air béat...", ou quelque chose de ce genre, mais guère plus car je n'aime pas trop faire sentir la chute... Là encore DDDLV, je me retrouve dans tes propos puisque si on écrivait tous en tenant trop compte de l'avis du lecteur, nos textes (les textes en général) se ressembleraient cruellement : écrire "aussi" pour le lecteur est un compromis, non ?
Quoi qu'il en soit, merci encore pour votre attention Okay
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 17:14 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

A rebours a écrit:
C'est plutôt dans le 2° paragraphe que j'aurais placé un "Ils sont tous contents de partir, comme me le suggère leur air béat...", ou quelque chose de ce genre, mais guère plus car je n'aime pas trop faire sentir la chute...

Ah oui, c'est encore meilleur Okay
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 575

MessagePosté le: Lun 8 Sep - 03:06 (2014)    Sujet du message: Huis clos Répondre en citant

Quelques remarques à bâtons rompus…
« Dans le sud ». Ce sud-là mériterait une majuscule.
« affût » porte habituellement un chapeau
« nous arriverons au bon port » : l’expression consacrée est plutôt « à bon port »
« périple » : ce mot suppose un retour au point de départ. Certes, cette famille reviendra à la maison après cette semaine de vacances mais, dans le texte, il est question du périple de la journée
J’ai du mal à croire que la dame bien sous tous les rapports assise à la droite du père utilise un GPS sans que celui-ci le voie
Ces braves gens qui font tout comme tout le monde, vont passer une semaine à l’autre bout de la France. Est-ce vraiment le cas de tout un chacun ? Évidemment, la tendance actuelle veut que les gens partent plus souvent au cours de l’année mais pour des séjours moins longs. Cependant, le mois d’août demeure une institution à laquelle on ne touche pas facilement et la plupart des gens qui se dessèchent sur l’A7 au cours des tout premiers jours du mois d’août partent pour plus d’une semaine.
On remarque qu’à côté de mots qui appartiennent à un registre soutenu apparaissent des termes qui appartiennent à un registre familier, voire argotique : les verbes « se ficher », « se chamailler », par exemple. C’est certes voulu mais est-ce une bonne idée ? Bon, unité des niveaux de langue ou mélange des genres, les avis sont forcément partagés…
À propos du verbe « se ficher », comment peut-on vraiment se ficher d’entendre un chien hurler du matin au soir ? (Peut-être également du soir au matin…) Sont-ce là des ruraux sourds ?
Le rythme ternaire, (un joli rythme utilisé à plusieurs reprises) conduit à dire que le père « prouve son rôle de chef de famille ». Cela sonne bizarrement sur le plan syntaxique.
« Une créature de nuit ». Il me semble que l’on dirait plutôt « de la nuit ».
J’ai trouvé que «le coucher de soleil romantique» ressemblait fort à un cliché. Dès lors que l’on parle d’un coucher de soleil, la probabilité qu’il soit qualifié de romantique est forte. « Romantique », voilà un mot qui a été mis à bien des sauces. Ainsi rencontre-t-on, ici ou là, des visages, des coupes de cheveux, des moustaches, des vêtements, des menus, des restaurants, des paysages, des rues, des villes, des automobiles, des couleurs, des appartements, des chambres, des lits, des draps, des papiers peints, etc. etc. qui méritent ce label. Un objet, quel qu’il soit, n’est pas intrinsèquement romantique. C’est la personne dont le regard l’admire qui l’est. Alors, après tout, malgré les difficultés de la vie, contre vents et marées, ce couple est peut-être demeuré romantique…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:55 (2017)    Sujet du message: Huis clos

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives jeu N°111 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com