forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Et puis c'est tout

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yunette
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2010
Messages: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 17:05 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

La mesure de l’amour c’est d’aller droit dans le mur. Sans mesure, en se marrant. L’amour n’a pas de mesure commune au commun des mortels, il se prend à la louche bien plus qu’à la cuillère. Et quelle louche ! On ne parle pas ici d’un simple œil de travers, non, on parle bien d’yeux qui se mêlent le blanc, la pupille et l’âme jusqu’à ses tréfonds et s’en tapent, du regard des autres.

Ne rien dire et parler, toujours un peu plus. L’art de se taire pour tout évoquer, être en chien de mots, et pourtant connaitre l’émoi, le soi et l’autre. Surtout l’autre. Surtout soi. Mieux se connaitre pour mieux comprendre l’en face. En phase. Le tout sans phrase. Se surprendre, quand on abandonne le silence, à dire les mêmes mots, d’un même sourire. Se comprendre.

Prendre les cons, les éconduire. Savoir choisir. Laisser le destin faire ou le forcer un brin, se foutre une fleur dans le bide pour qu’un papillon s’y niche, et c’est bon. Eviter les chenilles, trop jeunes, ça file des boutons. Les vieux pots, usés, peuvent convenir, pour la bonne soupe, parait qu’il n’y a pas mieux. Songer toutefois qu’ils trainent parfois des casseroles bien lourdes.

Tambours en poitrines, rythmes décadents à la cadence des hanches, l’amour n’est pas que sentiment. Il faut savoir s’abandonner, donner, recevoir, jusqu’à marcher en canard. S’adonner sérieusement au partage. Terre à terre charnel pour mieux s’envoyer en l’air. Tremper son biscuit n’est pas une hérésie, il faut s’aimer, aimer les truies, haïr, aussi, haimer, allez.

Se transformer, rêver encore, penser beaucoup. Et l’à venir ? Travailler, vivre, ne plus se contenter d’amour et d’eau fraiche. Chaque chose en son temps qu’à la fin elle se casse. La faim ? Toujours, de l’un dans l’autre, sans songer à se barrer, non, jamais. Rester, sourire. Se croire immortels, se croire l’un à l’autre, ad vitam aeternam.

Observer, un peu, parfois, le menu alentour, malgré son régime. Totalitaire. Totalement acquis l’un pour l’autre, causes perdues pour autrui, force de l’habitude. Observer, rêver, savoir que l’habitude n’y est pour rien, que les âmes sont enchainées. Régime volontaire. Sourire à ses rêves, à sa vie, ajouter des fleurs dans son ventre, pour le plaisir des papillons.

Chaud au derrière, chaud devant, partout. Et le froid. N’était-ce pas un regard, là, qui voulait tout dire à un autre que soi ? Ne sont-ce pas des maux qui nous traversent sans crier gare ? Piqûre acerbe de la jalousie, douceur amère de l’appartenance, poison insidieux qui s’en vient dans nos veines. Rien de tel pour faire bouillir le sang, un peu, beaucoup, passionnément, aveuglément.

Souffrir le martyr, souffrir encore, toujours. Mais jusqu’où cela s’arrêtera-t-il ? Agir, enfin. Agir à fond, hurler sa douleur, hurler à la lune, se vider de sa hargne, de sa force, agir et réussir. Bête primale, suante et trébuchante, finir le boulot, dans le sang et les glaires, terminer le travail et sombrer à moitié, dans un rêve, rouge, bruyant.

Découper, trancher, se sustenter. Morceau après bouchée, avaler le gêneur. L’ingérer, le digérer, savourer. Oh, oui. Le sentir en soi, en son ventre, en son sein. Prendre son pied pour mieux le mordre, l’oppresser, l’étouffer… Un cadavre ! Exquis… N’être plus que deux, n’être plus qu’un, n’être plus rien, rien qu’un rêve d’être, rien qu’une espérance, rien…

Se réveiller de son délicieux cauchemar, se réveiller et se découvrir trois. Trio sentimental. Trio charnel. Trois, c’est un de trop, trois, c’est s’effacer, c’est les laisser, c’est s’intégrer, gentiment, doucement. Trois, c’est une place pour chacun, et le regarder. Regarder ce petit troisième qui s’immisce, le regarder et tout lui dire.

Tout. Ne voir que lui, cet être impertinent qui se niche entre soi et son double. Ne voir que lui qui fait tache sur le miroir des âmes. Une tache qui prend de la place, qui envahit et qu’on laisse faire, volontairement. Détacher ses billes des siennes et croiser celles de l’autre, le soi, tout se dire, en un regard, tout savoir. Avoir fait le bon choix. Avoir choisi le bon.


_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Oct - 17:05 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Juliette
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 19 Oct - 17:36 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

C'est une bien belle prose que tu nous as servie, Yunette. Je regrette simplement que tu ne nous racontes pas une histoire, un récit, parce qu'on sent vraiment le feu qui t'anime. Le titre est excellemment trouvé. Ton texte n'a pas besoin d'être remanié. C'est comme ça et puis c'est tout.
Revenir en haut
Sachka
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 54
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 17:39 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Pas mieux que ce que dit Juliette : j'ai trouvé ton texte trop analytique pour accrocher.
Cependant, ton propos est intéressant et bien écrit.
Mais j'aime mieux quand Yunette raconte de vraies fausses histoires de folle dingue. Mr. Green
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 998
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 17:45 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Pas d'histoire dans ce texte ? Euh... mais moi j'en ai vue une, une formidable histoire d'amour, au-delà de l'amour, quelque chose d'exaltant et d'absolu. Et très bien écrit par dessus le marché. Par contre, ce que je n'ai pas vu, c'est le cadavre... Neutral
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 512
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 17:49 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

J'ai adoré le début et puis... j'ai décroché parce que le rythme était à la longue éreintant et que je cherchais où reprendre mon souffle.Par contre, j'ai aimé ce "contre-pied" que tu as pris pour nous livrer cette histoire.
Revenir en haut
Lunatik
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 127

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 18:58 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

J'ai aimé le rythme, celui du texte, celui du tambour, tout du long, comme un coeur qui bat. Puis deux. Puis trois. A l'unisson parfois. Mais pas toujours. Et c'est très bien ainsi.
_________________
Tous crocs dehors, le bouquin qu'on dévore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 20:00 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Une approche du sujet originale et osée, un texte évidemment très rythmé, mais je l'avoue humblement, m'offre aux huées et au lancé de tomates pourries...je n'ai rien compris à la fin.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 687
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 13:11 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Mon numéro un parce que c'est l'unique qui m'a fait ressentir quelque chose au-delà du plaisir de la lecture. Ca pulse comme un cœur, comme un rap. De belles trouvailles (ton "haimer, allez." super). C'est passionnel, ça se ressent plus que ça ne s'analyse, je pense. Bravo à toi.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
EmmaBovary
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 350
Féminin

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 13:45 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

L'idée du rythme est sympa en effet, mais j'ai ressenti un trop plein à la lecture. Ce n'est pas ton style que j'ai trouvé "trop", ce que tu as cherché à en faire. En lisant ce texte, je me suis dit: "Celui-là, il cherche à nous en mettre plein la vue"... Tu as utilisé énormément de verbes dans des phrases courtes. Et pour me plaire vraiment, il aurait peut-être fallu qu'il y en ait moins, pour que j'ai plus de liberté dans ma lecture... (Ouais, je sais, mon retour n'est pas très clair là, mais c'est comme ça que je l'ai ressenti Mr. Green Et c'est peut-être ce qu'aura aussi ressenti le lecteur à la lecture de Passion inerte, d'ailleurs, maintenant que j'y pense...!)
_________________
"J'estime que la route menant en enfer est pavée d'adverbes et je le crierai sur les toits."
Stephen King
/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hégésippe
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 452
Localisation: Auderghem
Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 14:10 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Un exercice d'écriture très réussi, pas seulement pour la forme particulièrement travaillée, mais pour l'émotion qui s'en dégage.
Il y a cependant un peu trop de jeux de mots pour que j'adhère complètement.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 405
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 17:06 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

 J'ai assez vite décroché à cause du style, haché, qui finit par être fatigant. Je suis une adepte des phrases construites.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 120
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 17:41 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

J'aime beaucoup trop les histoires que l'on comprend à la première lecture pour pouvoir adhérer à ce style d'écriture. En relisant, j'ai découvert de belles phrases qui disent de belles choses mais je n'ai pas bien vu le lien qui pouvait les relier les unes aux autres...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Yunette
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2010
Messages: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 18:51 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

(Je vous lis... je commenterai les autres textes et vous répondrai sans doute la semaine prochaine (merci pour vos commentaires)... en mode vacances en famille)
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 25 Oct - 10:52 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Original et rythmé ! Mais un peu trop dans l'analyse, comme le dit Sachka, à mon goût. Cependant, à la relecture, j'ai trouvé de belles phrases. Il y a de l'audace et de la maîtrise ! Merci Yunette !
Revenir en haut
Caspienne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 25 Oct - 18:02 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Super attaque, super chute. Au contraire de Danielle j'ai bien aimé le style, en adéquation avec le fond (même si, à mon avis, le texte aurait été encore plus fort avec plus de retenue). Bon voilà, quoi, j'ai bien aimé...
Revenir en haut
djin
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 607
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 20:58 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Mon vote n° 3-
Je n'ai pas analysé, je me suis seulement laissé emporter par ce maelstrom ! Une vraie déferlante, à mots hachés tempétueux qui assènent du bonheur tout glissant que tout n'est pas si rose... Sous la déconstruction, un style très construit. J'aime.
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Revenir en haut
Yunette
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2010
Messages: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 20:20 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Bon... je vous dois un aveu... J'étais méga à la bourre. J'ai dû entamer vraiment ce texte aux alentours de 22h pour le rendre à 00h01... Ouais.
Résultat, j'étais pressée, donc l'écriture aussi.
Rien ne venait !
Pis j'avais la phrase "La mesure de l'amour c'est d'aimer sans mesure" en tête... Rien ne voulait venir d'autre. Et je pensais "cadavre exquis, termes absurdes qui s'enchainent"... Ok. C'est parti.
En effet, je raconte toujours des histoires d'ordinaire.
Des qui se finissent mal, d'ailleurs... Ce soir là, je ne sais pas...
Je suis partie là dessus comme ça, j'ai écrit, laissé couler. Et plus rien.
Ah merde, j'ai droit à dépasser les éternels 3300 et je n'atteins même pas les 2000...
Là, ça n'était pas une histoire encore...
Et c'est venu...

L'histoire ? Deux cœurs qui battent à l'unisson, rejoints un jour par un troisième, du genre tout petit... Et la mère qui jalouse l'amour du père... qui a l'impression d'être oubliée, qui rêve, rêve de dévorer l'enfant, l'avoir à nouveau en elle, de le tuer pour n'être plus que deux (c'est vachement moins "poétique", énoncé clairement comme ça), et finalement... le colle contre son sein, le laisse téter, et qui voit que le terme de trio prend tout son sens. Que le trio n'enlève rien au duo.

Quant aux réflexions (positives, négatives) sur le "style"... Rien n'est réellement "réfléchi", lorsque j'écris. Je me laisse mener, pour de vrai. Rythme trop haché ? Sans doute... Je n'ai pas eu le temps d'éradiquer les virgules ! Mais si ça a l'air construit, c'est la classe ! Very Happy

Merci beaucoup pour vos retours !
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tobermory
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2011
Messages: 518
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 19:40 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Si je n’ai pas voté pour ce texte, outre que le côté cadavre exquis n’apparaît guère, c’est avant tout parce que j’attends de ces jeux d’écriture des nouvelles avec des personnages et une histoire, plutôt que des réflexions. Je n’en ai pas trouvé d’autre, mais « réflexion » n’est pas le terme qui convient, pas plus qu’« analyse ». Ils évoquent tous deux quelque chose de posé et d’ordonné, ce qui n’est pas du tout le cas avec cette déferlante de mots, pour reprendre le terme de Djin. Un texte très rythmé, qui joue avec les mots et les sons et les décline parfois jusqu’à les épuiser. Un mélange de sublime et le trivial, qui ne se soucie pas d’élégance ni de bon goût, ni de mesure (même si c’est le premier mot…) Au final un texte très fort, qui secoue et dont la sincérité est palpable. De tous les textes du lot, l’un de ceux qui donnent le moins l’impression de simplement faire joujou avec des mots et des idées. Une écriture, certainement pas parfaite, mais une véritable écriture.
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Revenir en haut
Yunette
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2010
Messages: 138
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 20:09 (2013)    Sujet du message: Et puis c'est tout Répondre en citant

Je...

merci.

(Vais me faire un livre d'or, pour quand je doute de mes écrits...)
_________________
Wizzz
Un bout de Yunette
Avec un cœur de bœuf bien accroché... Lunatik & Cow
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:21 (2018)    Sujet du message: Et puis c'est tout

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°100 -> Critiques constructives Jeu N°100 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com