forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sauvages campings

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°78 -> Critiques constructives Jeu N°78
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mita
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 12:30 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Sauvages campings

À Erdeven l'année dernière, nous nous trouvâmes de bon matin nez à nez avec un lama : un petit cirque avait planté son chapiteau sur la lande, comme nous. Sur la plage nudiste, les garçons essayaient d'apercevoir quelque fille bien roulée mais ne virent qu'un petit vieux aux fesses ridées. Il n'y avait pas de paquebot échoué à Erdeven.

À Hœdic, quelques années plus tôt, mon cousin n'était pas là pour nous accueillir sur le quai, et la tente était pliée sous la pluie. On la monta sous des trombes d'eau, le maudissant. On dormit dans le froid, sur le sol gorgé d'eau. Les portables ne passaient pas et les enfants souhaitaient ardemment nous couper en petits morceaux et nous hacher menu. Les sandwiches étaient trempés, le restaurant " A La Coquecigrue" fermé, les toilettes hors d'usage. Pendant tout le séjour, l'activité principale consista à chercher les meilleurs coins pour se soulager. 

À Utrecht, en 1993, notre fils aîné attrapa une tique et notre fille vomit dans son duvet. Le seul mot hollandais appris par les enfants fut : danku, qui les réjouissait et qui veut dire merci. 

À Porto, le camping était très bruyant. Nous faisions beaucoup rire la dame de la supérette en imitant la poule pour tenter d'obtenir du poulet. À la place, elle nous indiqua une église pour prier.

Au Conemara en 1984, il pleuvait, et notre tente n'était pas étanche. On se chamaillait. Je finis par planter là le futur père de mes enfants, et marcher le long de la mer. J'imaginais qu'on retrouverait mon corps flottant entre deux rocher tandis qu'il arpenterait l'île dans sa 4L, pétri d'inquiétude et de remords. Il employait volontiers des mots comme "antépénultième" ou "apocope", il ne disait pas on fait les bagages, mais occupons-nous du conditionnement. Il m'agaçait, mais me plaisait infiniment. Il finit par me retrouver au bout de quelques heures. Comme je refusai de monter, il roula à mon pas et me déclara sa flamme, par la vitre baissée.

Le long de la Durance, dix-sept ans, mon petit ami voulait à tout prix essayer un tas de trucs dans la tente, mais j'étais paralysée par la promiscuité. J'avais tort, tout le camping s'en donnait à cœur joie. Un jour, tandis que je nageais, je le vis qui embrassait une fille aux seins nus. Je rentrai seule en stop malgré ses explications fumeuses.

À Quiberon, quatorze ans, le camping était bondé. je restais sous la toile quel que soit le temps et j'écoutais Led Zeppelin, Pink Floyd, sur un petit magnétophone à piles, à la lueur d'une bougie, jour et nuit. 

Quelque part en enfance, je me réveille seule avec mes petites sœurs : pas de parents. La nuit est profonde, silencieuse, totale sur le camping. Je les lève, les habille, et l'on part à leur recherche, armées d'une lampe de poche. On marche longtemps, on tourne en rond, on se retrouve au bord de la mer. Pour se donner du courage, on chante.

Le jour finit par se lever, et on commence à y voir quelque chose. Nos tentes pointent leurs petits drapeaux à quelques centaines de mètres de là. Je nous ramène au bercail. Nos parents sont rentrés et dorment profondément dans leurs duvets. Ils ne sont pas aperçu de notre absence. Je couche les petites, on s'endort. Nos parents sont très jeunes et ignorent que parfois, les petites filles se réveillent seules la nuit dans un camping endormi, marchent le long de la mer, et on ne les revoit jamais.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 12:30 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mita
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 12:31 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Je m'étais congratulée pour ce texte, dans mon cahier
"joli, mais un peu à côté de la plaque, côté coluche" ai-je mis
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 12:38 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé que ton texte - bien classé comme il le mérite - ne traitait pas le sujet, je l'ai trouvé original bien que l'énumération puisse paraître un peu fastidieuse (?) s'il n'est pas sur mon podium, c'est faute de place tout simplement mais il n'en était pas loin.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 573
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 13:13 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Pour moi, un tantinet à côté de la plaque, à cause de l'effet "catalogue de souvenirs". Mais néanmoins, à la fois drôle et attendrissant.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Falbala
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 13:39 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé ton texte à côté de la plaque du tout!
La coquecigrue est drôlement bien insérée, chapeau bas me suis-je dit.
L'effet des souvenirs qui défilent à rebours est très original et m'a plu.
Cela donne l'occasion d'évoquer différentes expériences de camping.
Une vie qui défile devant mes yeux, ça me rend toujours nostalgique, ça me touche.

Néanmoins je ne l'ai pas choisi car j'ai trouvé la fin un peu glauque et trop différente du reste du récit.
Revenir en haut
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 379
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 15:18 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Salut Mita.

C'est un texte agréable et doux, construit avec beaucoup d'audace, d'innovations. Ce compte à rebours m'a bien plu. Bravo pour les mots. L'idée du nom du restaurant pour placer coquecigrue est bien trouvée. Cela change des tentatives souvent poussives pour se défaire de cette contrainte. Pour le ton, un peu moins dans le tempo que certains autres mais il y avait eu des pistes dissidentes pour ne pas forcément coller au plus près du ton de notre enfoiré préféré... Bien, original et quatrième dans mon vote.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
LaBelleLNA
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2010
Messages: 740
Localisation: Pyrénées Orientales
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 15:32 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Au Conemara "le corps flottant entre deux rocher" ... manque le s à rocher.
_________________
J'ai abandonné le jardinage quand j'ai constaté que je coupais les vers de terre en deux.

Albert Einstein
Revenir en haut
Tobermory
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2011
Messages: 521
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 15:49 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

A la première lecture, j’ai gratifié ce texte d’une appréciation vacharde : « une suite d’anecdotes parfois banales, parfois pittoresques, mais ça ne suffit pas à faire un texte. » Après relectures, j’ai révisé mon point de vue. D’abord, très bonne idée cette remontée dans le temps, toujours plus loin, jusqu’aux souvenirs à moitié enfouis dans l’inconscient. Et j’adore la fin :
les petites filles se réveillent seules la nuit dans un camping endormi, marchent le long de la mer, et on ne les revoit jamais.J’ai trouvé ça à la fois mystérieux, merveilleux, terrible, poétique etc , évocateur en même temps du sérial killer tueur de fillette de « M le maudit » et du terrier de lapin dans lequel disparaît Alice.
Si j’étais de ceux qui votent pour un texte parce qu’une phrase les a emballés, celui-ci aurait eu mon vote. Mais j’ai plutôt penché pour des textes qui restaient sur place, dans un camping.
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 152
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 16:14 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Je n'ai pas accroché à cette suite d'anecdotes un peu trop éloignées du sujet malgré la multiplicité des campings! Désolée!
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Mita
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 18:01 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

salut à tous et merci pour les commentaires !
C'est vrai, c'est une liste "à rebours", une écriture un peu plate; c'est l'axe que j'ai trouvé pour traiter le truc


Je voulais à tout prix caser les petites filles parce que c'est un vrai souvenir - les autres sont parfois arrangés pour la bonne cause. Mais les vraie histoires ne sont pas toujours les meilleures !


en tout cas merci merci merci d'avoir lu et dit.
Revenir en haut
A rebours
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 18:25 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Moui ? On m'appelle ? Qui a dit "à rebours" ???
Tu n'es pas passée loin de mon podium avec cette idée, la différence s'est faite sur le côté liste de dates ou lieux, mais sinon j'ai bien aimé cette vie suivie, à rebours, comme on suit l'inconnu vêtu de noir chez Musset (Nuit de décembre").
Revenir en haut
la mite au logis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 20:48 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Ce texte était tout près de mes cinq premiers. J'ai bien aimé le compte à rebours, comme souligné plus haut. Je ne trouve pas que cela fasse catalogue.
Revenir en haut
Belphegor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 21:38 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

J'ai tout de suite le style et la forme. Un très beau cahier de souvenirs. On s'en fout que ce soit un peu hors sujet, c'est tellement agréable à la lecture, on a envie que le cahier se déroule encore.
La fin est terrible.
Classé 4ème.
Revenir en haut
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 4 892
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 17 Fév - 07:44 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

On devine les choses vécues dans tes dernières phrases - je crois que tu as déjà utilisé ce procédé dans un autre texte - et cela me touche quand un peu de réalité affleure dans la fiction. Il est vrai malheureusement que l'"esprit de Coluche" était trop loin pour que ton texte soit dans mes premiers - mais il aurait été 4 ou 5eme.
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
chrystie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2012
Messages: 288
Localisation: souslaplume
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 19 Fév - 18:59 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

J'ai aimé le titre et ces flashes en rétrospective. Un ou deux souvenirs qui surnagent...
Revenir en haut
aqua
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Fév - 20:46 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Il fut mon... 6èm!
De la tendresse dans ce monde de campeurs, cela existe donc!
Revenir en haut
Hélène
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Fév - 21:33 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

J'aime beaucoup tes sauvages campings Mita. On retrouve toute la tendresse et la finesse de tes autres textes. Décidément, je suis fan.
Revenir en haut
Anne Veillac
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 20 Fév - 18:31 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé ce texte. Je pense qu'il est autobiographique. Tu donnes des détails que l'on ne peut pas inventer. En fait, je crois que je préfère les textes autobiographiques. Et j'ai aimé toute cette série de souvenirs. Cela donne un côté léger. Comme des cartes postales que l'on ressort d'un carton.
Revenir en haut
Mita
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Fév - 17:53 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

oh ben merci à mes derniers commentateurs que je découvre aujourd'hui, alors que ma connexion internet est rétablie : pus télé, pus internet, pus téléphone, c'est là qu'on voit à quel point on est dépendant. Heureusement, la radio et le soleil revenu, et les livres et les gens, quand même !


Oui j'avoue, tout est à peu près vrai, ou du moins tout part de choses vécues, arrangées pour que ça fasse un texte.
Revenir en haut
sousmarin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 23 Fév - 12:15 (2012)    Sujet du message: Sauvages campings Répondre en citant

Original, une bonne idée que ce « compte à rebours » et certains passages sont très touchants mais l’abondance de périodes différentes, dont la moitié n’a que peu d’intérêt, cassent le rythme.
En se concentrant sur les 4 ou 5 moments les plus marquantes (maintenant – en famille – en couple – ado – petite fille) et en les développant, le texte serait plus fluide, moins dispersé.

PS : pas idiot pour le restaurant mais plutôt avec « sans coquecigrue » en sous-titre…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:47 (2018)    Sujet du message: Sauvages campings

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°78 -> Critiques constructives Jeu N°78 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com