forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Corps à corps

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77
Previous topic :: Next topic  
Author Message
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,958
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Fri 20 Jan - 11:30 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Corps à corps

Cette fois, Pinck a eu son compte…
A la fin de mon CDD à la scierie, ce sale type avait prétendu que je picolais pendant le travail, ce qui est une « faute grave », dans un « métier à risques » qui ne supporte « aucune baisse de vigilance ». A l’époque c’était faux, mais mon contrat n’avait pas été renouvelé.
Alors je suis parti dans l’armée. Aussitôt, Pinck, s’est mis en ménage avec ma Nelly. Il y avait des mois que ça durait entre eux. Je l’ai su après.
Il a bien dû se douter que si je suis revenu, vingt ans plus tard, après avoir été viré de l’armée, et si j’ai installé mon carton dans sa rue, ce n’était pas pour admirer son élevage de nains de jardin. Je savais que Nelly n’était plus avec lui. Je savais aussi que je le dérangeais. En me voyant passer, il pouvait compter les bouteilles que je rapportais du Super U devant lequel je faisais tranquillement la manche tous les jours. Il m’entendait tousser, cracher mes poumons et des insultes à son adresse. Il devait avoir constaté que je picolais plus que je ne mangeais. Mais est-ce que j’aurais pu tenir sans le picrate ?
Et quand je me suis avancé ce soir dans son jardin en poussant mon chariot, j’étais furax. Je venais d’apprendre que c’était lui qui m’avait « signalé » à la mairie, pour qu’on m’envoie à la « Halte SDF ». Je ne veux pas y aller. Ce salopard! Il n’avait qu’une idée en tête, me faire sortir du paysage et foutre ma petite vie en l’air. Une fois, ça ne lui avait pas suffi…
Il m’a dit : «T’es qu’un pauv’type! Un déchet de la société ! » en ricanant comme une hyène. J’ai perdu le contrôle. « Déchet ? Tu vas voir… » J’ai pris les seules munitions que j’avais sous la main. Les bouteilles vides du chariot. Je les ai lancées dans ses jambes. Je m’étais entraîné à ce sport, avec des grenades, quand j’étais en intervention au Moyen-Orient. Il sautait comme un lapin et il continuait à se marrer. Le litron presque vide qui était coincé dans la poche de ma parka, je l’ai cassé sur le bord d’un poteau à linge et je me suis avancé. Il a fait le faraud jusqu’au bout. Je lui ai enfoncé direct le tesson dans la carotide. Un geste précis d’«attaque pour survivre», appris à l’entraînement au combat rapproché. J’ai toujours eu le dessus dans les luttes au corps à corps. Pendant que le sang giclait partout, il avait encore un drôle de sourire. Il avait dû croire que je n’aurais pas été capable de le faire.
Je l’ai laissé là où il est tombé. On le trouvera demain, raide et gelé, le nez dans l’herbe, entre Simplet et Grincheux. Ce sera sans doute le facteur qui donnera l’alerte. Il repèrera mon chariot à bouteilles sur sa pelouse. On verra arriver une foule de curieux, des journalistes et des gendarmes. Ils viendront aussitôt vers mon abri. Même le plus crétin des flics comprendra tout de suite que c’est moi qui ai fait le coup. Il y a du sang partout, sur ma parka et sur mes pompes. Pas la peine que j’essaie de cacher toutes mes fringues tachées. Je vais juste les enlever pour dormir. Je ne supporte pas l’odeur du sang de ce salaud.
A la une du Ouest-France que j’ai vu en vitrine, on annonce que cette nuit la température va tomber jusqu’à moins dix, peut-être même moins quinze. « Le vent du Nord entraînera un flux froid descendu de Scandinavie ». Par chance, il me reste un dernier litron pour réchauffer la chaudière.
Au début, en me secouant, ils diront : « Il devait avoir chargé dur hier soir, ce gus ! Il dort encore. Nu comme un ver! Pas moyen de le réveiller."


Last edited by janis on Fri 20 Jan - 13:34 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 20 Jan - 11:30 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,123
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 20 Jan - 12:26 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Un monologue! Un vrai. Et un texte comme je les aime. Une histoire qui pourrait être vraie, qui mêle humour et émotion, où le style est parfaitement adapté à la situation.
"Il n’avait dû croire " Un n' en trop? Mon N°3
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,899
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Fri 20 Jan - 12:54 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

A la relecture, je me demande pourquoi ce texte n'a pas trouvé place sur mon podium... manque de place sans doute !
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Armorique
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,491
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 20 Jan - 13:30 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Mon numéro 4. Une vraie histoire, un fait divers. (d'hiver?) vu de l'intérieur. Bravo.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,958
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Fri 20 Jan - 13:33 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Effectivement, Danielle, j'avais laissé traîner un "n" après avoir corrigé ma phrase. Merci de me l'avoir signalé. Je vais l'enlever.
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 12:29 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

mon number 7 !
un bon monologue bien tourné
Back to top
LaBelleLNA
Conjonction volubile

Offline

Joined: 15 Oct 2010
Posts: 740
Localisation: Pyrénées Orientales
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

PostPosted: Sun 22 Jan - 15:31 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Mon numéro 4 : la vengeance est un plat qui se mange frigorifié ... Mr. Green
_________________
J'ai abandonné le jardinage quand j'ai constaté que je coupais les vers de terre en deux.

Albert Einstein
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Sun 22 Jan - 19:59 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

danielle wrote:

Un monologue! Un vrai. Et un texte comme je les aime. Une histoire qui pourrait être vraie, qui mêle humour et émotion, où le style est parfaitement adapté à la situation.
"Il n’avait dû croire " Un n' en trop? Mon N°3
Sans vouloir contredire la maîtresse de maison, ce n'est absolument pas un monologue ; tout juste un récit intérieur. Mais cette notion de monologue (intérieur, car c'est bien de cela qu'il est question, non ?)  si c'est seulement quelqu'un qui parle seul (soliloque), alors, il suffit que ce ne soit pas un dialogue (rire).
Pour moi c'est un récit dans la mesure ou on ne suit pas les circonvolution d'une pensée.
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
Visit poster’s website
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,958
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Mon 23 Jan - 01:38 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

En effet, Gaspard, cette notion de monologue intérieur est assez difficile à définir et le texte que j'ai écrit ne traduit pas le flux de sensations intérieures qui se répandent dans les circonvolutions d'un cerveau en s'accompagnant d'une musique "particulière" qui peut être perçue comme un "enregistrement de la conscience du narrateur"...Le monologue intérieur est plutôt ici "un assemblage de réflexions, de rêveries mêlées à des souvenirs d'événements ou de répliques entendues ou prononcées". "Le passé s'insère au présent et les pensées immédiates s'introduisent dans les souvenirs"... (Je mets entre guillemets tout ce que je viens de lire à droite et à gauche pour me renseigner sur la question) je crois pouvoir dire que j'ai voulu écrire un "monologue intérieur à fonction narrative" en cela mon texte s'apparente à un récit, tu as raison de le faire remarquer. Cependant, il relève plutôt du "discours" en raison de l'emploi des temps et du registre de langue employé par le narrateur.
Mais tout ça n'est jamais très clair, et des points de vue qui s'opposent les uns aux autres sont régulièrement exprimés sur la question.
Back to top
Khéops
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 997
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Mon 23 Jan - 10:21 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Il est vrai que c'est difficile de trancher mais pour moi aussi ce texte est un récit, pas un monologue intérieur. Ceci dit, l'histoire est rondement menée, cohérente et agréable à lire.
Back to top
Visit poster’s website
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Mon 23 Jan - 13:26 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

janis wrote:
En effet, Gaspard, cette notion de monologue intérieur est assez difficile à définir et le texte que j'ai écrit ne traduit pas le flux de sensations intérieures qui se répandent dans les circonvolutions d'un cerveau en s'accompagnant d'une musique "particulière" qui peut être perçue comme un "enregistrement de la conscience du narrateur"...Le monologue intérieur est plutôt ici "un assemblage de réflexions, de rêveries mêlées à des souvenirs d'événements ou de répliques entendues ou prononcées". "Le passé s'insère au présent et les pensées immédiates s'introduisent dans les souvenirs"... (Je mets entre guillemets tout ce que je viens de lire à droite et à gauche pour me renseigner sur la question) je crois pouvoir dire que j'ai voulu écrire un "monologue intérieur à fonction narrative" en cela mon texte s'apparente à un récit, tu as raison de le faire remarquer. Cependant, il relève plutôt du "discours" en raison de l'emploi des temps et du registre de langue employé par le narrateur.
Mais tout ça n'est jamais très clair, et des points de vue qui s'opposent les uns aux autres sont régulièrement exprimés sur la question.



Ton texte est donc bien un monologue intérieur. Inséré dans un récit, il en prend les modalités (d'ailleurs, le retour au présent n'est pas obligatoire - style indirect libre oblige !). Complexe !
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Mon 23 Jan - 13:54 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Mon numéro 5. J'ai beaucoup aimé ce texte au rythme très enlevé. De bons traits d'humour dans une histoire triste, chute inattendue et réussie.
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Mon 23 Jan - 14:37 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Dame Janis,
Une histoire qui se tient, on y croit. J'ai juste tiqué sur « après avoir été viré de l'armée »... Il doit falloir en faire... ou bien être intelligent...
La forme : j'aurais plutôt vu une langue moins structurée : je pense que ce personnage s'adressant à lui-même économiserait la plupart des « ne » de négation (d'ailleurs, qui ne le fait pas ?). Par contre, dans cette phrase : « Il a bien dû se douter que si je suis revenu, vingt ans plus tard, après avoir été viré de l’armée, et si j’ai installé mon carton dans sa rue, ce n’était pas pour... », j'aurais répété « que » : « et que si j'ai installé ». Ce n'est peut-être pas obligatoire : ça ne l'est pas dans le cas d'une cascade d'hypothétiques juxtaposées mais ça me semble tout de même incontournable (???) dans celui où il n'y a que 2 subordonnées coordonnées. Le registre de langue aurait pu être plus relâché... Enfin, je verrais plutôt un futur dans le passé dans cette phrase : « Il avait dû croire que je n’aurais pas été capable de le faire ». (« que je ne serais pas... »)
Back to top
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 538
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Thu 26 Jan - 10:31 (2012)    Post subject: Corps à corps Reply with quote

Une histoire crédible et très cohérente, notamment dans la manière de tuer : avec la méthode apprise à l’armée et à l’aide de l’objet emblématique de la condition actuelle du personnage, le litron. Récit ( ou monologue-récit ) bien mené avec rythme et la verve d’une ultime jubilation avant disparition. Mon N° 2
Et j'espère qu'il n'y a pas de date limite pour les Critiques constructives
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 00:12 (2019)    Post subject: Corps à corps

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group