forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Un jeu d'enfant

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77
Previous topic :: Next topic  
Author Message
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Fri 20 Jan - 10:41 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

Voilà, c’est fait. Une de plus… ou plutôt, une de moins. Comme c’est devenu facile ! Il a suffi d’un geste net et précis, fruit d’une longue expérience. Quand le sang a giclé, j’ai éprouvé une nouvelle fois cette sensation étrange de plénitude et de soulagement...
C’est plus fort que moi, il faut que je les supprime, toutes celles que le hasard met en travers de mon chemin. Je ne supporte pas leur façon de se dandiner sur les trottoirs, de lancer des regards provocateurs aux passants, leurs maquillages outrageux et leurs attifements indécents et grotesques. Alors je fais semblant de les aborder, je réponds à leurs avances et je les emmène dans un endroit écarté. C’est curieux comme elles se laissent faire sans même pousser un cri. En fait elles n’ont pas le temps de comprendre ce qui leur arrive, aucune marque de frayeur ne se lit sur leur visage, tout juste de l’étonnement.
Je n’éprouve aucun remords, aucun sentiment de culpabilité. La vraie coupable, c’est la femme qui m’a engendré. Ce n’est pas ma mère, elle ne s’est jamais occupée de moi, elle ne m’a jamais témoigné la moindre marque de tendresse. Je suis venu au monde contre son gré...
Peu après ma naissance, j’ai été placé dans un orphelinat tenu par des jésuites et je n’ai plus eu aucune nouvelle d’elle. Je n’ai été qu’un accident dans sa vie de femme dépravée. Je suis l’enfant de l’infamie.
J’ai grandi sans aucune affection, parmi d’autres enfants abandonnés, subissant toutes sortes de brimades. Après une brève scolarité, on m’a mis en apprentissage chez un boucher qui m’a fait accomplir les pires besognes. Est-ce à son contact que j’ai pris goût à la vue du sang qui coule et que je suis devenu un meurtrier ?
C’est une parole lâchée un jour malencontreusement qui m’a fait découvrir la vérité sur mes origines. A partir de ce moment-là, j’ai conçu une haine féroce pour toutes celles que l’on nomme des prostituées et pour toutes les aguicheuses. Impossible pour moi de croiser une femme dans la rue sans la voir comme un être abject, sans me rappeler cette phrase de saint Thomas entendue à l’orphelinat : « La femme est le premier instrument du diable. » C’est un être nuisible qu’il faut éliminer, un serpent qu’il faut égorger sans pitié. Ce sont toutes les mêmes, elles se servent de vous et ne cherchent qu’à vous tromper, elles vous mentent sans cesse. Alors mieux vaut les réduire au silence…
A présent je contemple à mes pieds ma dernière victime, pitoyable créature sans vie qui ne dira plus jamais : « Tu viens, chéri ? » Je ne peux détacher mon regard de ce corps inerte d’où s’écoule un liquide sombre. Je tiens toujours dans ma main droite le couteau à trancher dont je me sers depuis le début. Mais je sais que je ne peux m’attarder plus longtemps au risque de me faire prendre. Je dois continuer mon œuvre de vengeance, je n’aurai pas de repos tant que je ne les aurai pas toutes massacrées. Ma tâche est aisée, je joue sur du velours, personne ne me soupçonne car je passe inaperçu, je me fonds au milieu des passants anonymes. Je suis un homme quelconque, un homme insignifiant, parfois j’ai l’impression d’être invisible. Alors, qui pourrait m’arrêter ?
Je vais tranquillement rentrer chez moi, laver ma conscience et l’arme du crime avant de la rapporter dès l’aube à l’abattoir. Mon travail consiste à saigner les bovins après le coup de pistolet percuteur. Mais ma spécialité, c’est l’abattage rituel : j’aime que l’animal soit encore conscient lorsque je lui tranche la gorge.
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 20 Jan - 10:41 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,899
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Fri 20 Jan - 12:56 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

Ce texte est davantage pour moi une autobiographie qu'un monologue mais il a trouvé place sur mon podium à cause de la chute, excellente.
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Armorique
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,561
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Fri 20 Jan - 13:24 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

L'histoire fait froid dans le dos et est très bien écrite. Le héros se sent investi d'un devoir d'élimination et ressemble un peu à mon tueur à gages sauf qu'il exécute ses proies gratuitement. La fin est en effet particulièrement bien trouvée .
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Fri 20 Jan - 14:22 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

Dans mon classement, car c'est bien sûr bien écrit, tout à fait un monologue (pourquoi autobiographie ?), avec juste ce qu'il faut de détails pour créer une atmosphère digne de ce sujet.
Back to top
Tobermory
Conjonction volubile

Offline

Joined: 26 Sep 2011
Posts: 538
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Sun 22 Jan - 18:50 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

Mon numéro 1. J’ai beaucoup aimé cette plongée dans l’univers mental d’un émule de Jack l’éventreur, les explications par l’enfance, la religion, le travail à la boucherie.
Le zeugme laver ma conscience et l’arme du crime n’est pas un effet comique, il est
frappant et lourd de sens, mettant sur le même plan non seulement l’abstrait et le concret, mais aussi deux éléments contradictoires. La phrase finale, où j’ai vu une pointe contre les religions qui exigent l’égorgement des animaux, est terrible.
Pour ce qui est du monologue intérieur, peut-être y a-t-il des éléments de récit, mais moins que dans beaucoup d’autres. (le mien Mr. Green )
Le style coule bien. Juste deux petites remarques :

je fais semblant de les aborder : Il les aborde, il me semble.

je sais que je ne peux m’attarder plus longtemps : de mon point de vue je sais que alourdit et ne sert à rien.

Mais sinon, Bravo !
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Sun 22 Jan - 19:52 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

laver ma conscience et l’arme du crime

Et l'Ave Maria ?
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
Visit poster’s website
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Sun 22 Jan - 23:06 (2012)    Post subject: Un jeu d'enfant Reply with quote

L'ave Caesar, morituri te salutant.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group