forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Rêverie

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Thu 19 Jan - 09:56 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Rêverie

Je fulmine, je n’arrive pas à me calmer. Je suis assise au salon, près du feu, avec résignation et mon mari. C’est un homme très grand, doux et fort à la fois. Voilà seize ans que je suis amoureuse de lui. Amoureuse folle, comme une collégienne. Dès que je l’ai vu, j’ai su que c’était l’homme de ma vie. Pour moi, il décrocherait la lune, inventerait de nouveaux mondes. Il me fait rire de mes peurs, m’allège de mes soucis, dissipe mes angoisses.
Mais aujourd’hui, ça ne va plus du tout. Je ne l’ai jamais vu aussi énervé, il tourne sans arrêt, comme un lion en cage. Son visage a pris une expression simiesque. Il me regarde de travers, me gronde, m’assaille de reproches. On dirait qu’il cherche à me rabaisser, juste pour le plaisir. Une négation de ma personnalité. Après tout, je vaux aussi bien que lui, mieux même. Souvent, il me fait pitié. Sa veulerie m’insupporte. Ce soir, il m’irrite, plus que d’habitude. Il veut saper mon autorité, me séparer des enfants. Qu’il ne touche surtout pas à ma relation avec eux. Je ne le lui pardonnerai jamais. C’est d’ailleurs à peine un père, tout juste un géniteur ! Après tout, c’est moi qui m’occupe d’eux. Ce n’est pas parce qu’il va les chercher à l’école, joue un peu avec eux, les aide dans leurs devoirs, qu’il doit se croire plus que moi. Ce serait bien mieux pour eux s’ils ne devaient plus jamais le voir.
Et la maison ! Je suis sûre qu’il va essayer de m’en priver, de me jeter à la rue. Un salaud, comme tous les hommes ! Ils veulent étendre leur pouvoir partout, ces pieuvres malfaisantes. Une véritable mafia, toujours de connivence, toujours à s’en prendre à moi. Je me sens mal, je manque d’air.
Ce monstre me regarde avec une lueur perverse dans les yeux. Il me fait peur, horriblement peur ! Il va me frapper, me battre ! C’est fini, je suis perdue, je vais mourir. Je dois me défendre ! Un couteau, des ciseaux, n’importe quoi. Et frapper, frapper, encore et encore, jusqu’à ce que cesse cette abomination, jusqu’à ce qu’il ne bouge plus, jusqu’à ce que je puisse à nouveau respirer.

Quelqu’un me saisit, m’arrache le bras. Je suffoque ! J’ouvre les yeux, j’émerge du brouillard sanglant qui enveloppe tout. Mon mari est là, étendu à côté de moi. Il me tient l’épaule, tendrement. « Tu as fait un mauvais rêve, ma chérie, réveille-toi » me murmure-t-il. Un cauchemar… Mon amour que j’assassinais, c’était un cauchemar ! C’est terrible les rêves, tellement vrai, tellement présent. Je respire, soulagée.
C’est dimanche, les enfants sont chez des cousins pour le week-end. Mon mari me regarde amoureusement. Ses mains me caressent, tendrement, le visage d’abord, puis descendent, de plus en plus câlines, de plus en plus tendres. Je ressens de doux frissons dans tout le corps. Il vient tout contre moi, nous nous aimons, avec passion, longtemps, un temps infini. Puis je me blottis dans ses bras, et nous restons là, ne faisant plus qu’un, en dehors de l’espace et du temps. Je l’aime, je l’aimerai toujours.

Doucement, je lève la tête, regarde autour de moi. La chambre me rassure par son atmosphère familière, les enfants me sourient dans leurs cadres accrochés au mur. La vieille pendule égrène le temps de son rythme apaisant, l’armoire normande semble surveiller la pièce avec une calme assurance. En face du lit, le grand miroir me renvoie une image. Celle d’une femme, au visage sinistre, aux traits déformés par la colère, aux yeux mangés par la folie. Et à la longue chevelure baignée de sang.
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 19 Jan - 09:56 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 10:04 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Ce que j'ai préféré, c'est le dernier paragraphe, et surtout la dernière phrase, effrayante et poétique, très visuelle.
J'aime moins les commentaires :"c'est terrible les rêves..." et quelques tournures toutes faites qui cassent un peu l'ambiance :  amoureuse folle depuis seize ans; ne faisant plus qu'un;je l'aimerai toujours.
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Thu 19 Jan - 11:24 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Je suis assise au salon, près du feu, avec résignation et mon mari

Quand on pense que ton mari couche avec résignation !
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
Visit poster’s website
ptit lu
Modérateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,341
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Thu 19 Jan - 13:09 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Le zeugma cité par Gaspard ci-dessus m'a gênée. J'ai trébuché sur ce détail... Cela m'a semblé mal dit...
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Thu 19 Jan - 13:15 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Je reconnais qu'il me gêne aussi... et que je ne parviens pas à accrocher avec le principe du zeugma.
Back to top
Gaspard
Conjonction volubile

Offline

Joined: 11 Jun 2010
Posts: 228
Masculin

PostPosted: Thu 19 Jan - 14:44 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Hégésippe wrote:

Je reconnais qu'il me gêne aussi... et que je ne parviens pas à accrocher avec le principe du zeugma.

Le zeugme ne doit pas se voir en tant que tel : il doit provoquer une réaction (rire, dégoût, pitié, emphase…). Ce doit être une figure de style, non un vulgaire calembour (enfin c'est mon avis)
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,239
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 19 Jan - 16:36 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Un vrai monologue. J'ai aimé l'atmosphère créée qui nous laisse hésiter entre rêve et réalité. Le dernier § à partir de "Doucement" est un vrai bonheur. Dommage que le zeugma soit... poussif! Mon N°6.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Thu 19 Jan - 17:15 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Il n'est pas poussif, il est carrément mauvais !
Back to top
Mita
Guest

Offline




PostPosted: Thu 19 Jan - 18:39 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

mais faut pas se flageller comme ça !
ceci dit, c'est vrai qu'être assis avec résignation et son mari, c'est pô drôle
mais quand même, hop, droit dans ses bottes
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Fri 20 Jan - 09:51 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Tu l'excuserais presque, la pôvre, de l'avoir trucidé !   Razz
Back to top
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,899
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Fri 20 Jan - 13:32 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

J'ai tiqué sur l'expression "simiesque" du mari ? et trouvé un peu surprenante la bascule très rapide entre "Je suis amoureuse folle de lui" et, qq lignes plus loin : "il me fait pitié....", "... sa veulerie..." : état d'esprit que je n'arrive pas à comprendre !
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Fri 20 Jan - 14:03 (2012)    Post subject: Rêverie Reply with quote

Sans doute une caricature de (mauvais) souvenirs personnels... Ce genre de bascule déconcerte en effet, surtout dans la vie réelle.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°77 -> Critiques constructives Jeu N°77 All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group