forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les contes déraisonnables

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grizzly
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 617
Localisation: bretagne
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 11:42 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Un livre réussi est selon moi une œuvre d’apothicaire. J’imagine souvent son auteur penché au-dessus de son établi, trois poils de ceci, une goutte de cela. Travaillant avant tout sur l’atmosphère, le rythme et tout un tas d’autres méticuleuses magies. On se doute qu’un tel boulot réclame du métier. Sylvette Heurtel en a. Ce tout nouveau recueil, Les Contes déraisonnables, est un très savant mélange. De douceur et d’ironie. D’humour et de délicatesse. Ce qui frappe, c’est avant tout la justesse, le sens du détail (Quand elle parle de la mer, le sel vous poisse les lèvres. Vous y êtes). Une mécanique qui n’en a pas l’air, un art consommé des dialogues, une science des parfums, des couleurs. Il fallait oser dresser un livre autour de l’absence. Sylvette a su y glisser ce qu’il faut de mélancolie et de tendresse. Un très beau recueil de nouvelles… Ma préférée ? « Ceux qui sont en mer ». C’est une perle. Au milieu d’un collier.

Les contes déraisonnables, Editions Henry des Abbayes, 10€.
_________________
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. La Boétie.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 11:42 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 678
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 11:58 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Après cette critique, que voulez-vous ajouter?
J'ai aimé ce recueil, bien que l'univers de la mer me soit peu familier. Ces contes ont su me le rendre présent avec ses beautés, les bonheurs et les douleurs qu'il engendre. Je l'ai trouvé tout à fait différent des Contes déraisonnables, baigné d'une tristesse infinie qui prend au coeur. Mes nouvelles préférées?Ceux qui sont en mer, la toute première, qui donne le ton et Premier jour.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Nad
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 242
Localisation: Alaska
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 13:29 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Des nouvelles belles comme...de la poésie.
Ceux qui sont en mer est ma préférée aussi, on est immédiatement plongé dans la résignation de l'attente, on est immergé dans un contexte qui nous est familier sans l'expliquer, on ne sait pas pourquoi, ni comment, mais l'on sait que c'est vrai ou que ça l'a été pour nous, pour des proches, on navigue dans un passé qui revient par vagues s'échouer sur les rivages de nos mémoires, de notre sensibilité.
J'ai aimé la délicatesse des illustrations, aussi.
Bravo Sylvette !
_________________
http://nadlrx.skyrock.com/
Revenir en haut
Guylou
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2010
Messages: 188
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Oct - 12:15 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Allez, moi aussi, j'y vais de mon petit couplet !

La terminologie "djeuns" voudrait que je vous dise : "C'est du lourd !" Mais en fait, non, les nouvelles de Sylvette, c'est pas du lourd, c'est plutôt de la dentelle, finement ouvragée. Et, comme pour toute dentelle qui se respecte, au long de l'ouvrage, se retrouvent par ci par là des motifs récurrents, sous forme de personnages revenant poser leur ombre ailleurs que dans leur propre histoire ou d'images liées à la mer que la plume transporte pour nous d'endroit en endroit.
Comme chacun sait, la dentelle est affaire de femmes. Elles sont donc nombreuses à apparaître dans la toile que tisse Sylvette pour nous. Toutes, seules, quittées, laissées, abandonnées par le sort, elles hantent l'ouvrage de leur pugnacité, leur désir de vivre et parfois leur espoir, vain ou non, va savoir.
La dentelle est histoire de talents et Sylvette ne ménage pas le sien, tant au niveau des histoires qu'elle raconte, des personnages auxquels elle confère une vraie densité et des mots qu'elle orchestre avec un art indéniable. Parfois le motif initial échappe à notre sagacité (enfin, à la mienne, en tout cas) et nous cherchons le sens caché que Sylvette dévoile à petits points, en se laissant ou nous laissant le temps de savourer son écriture.
Madame, c'est de la belle ouvrage, à n'en point douter ! La forme d'ailleurs n'a rien à envier au fond. L'objet est aussi beau et agréable à la vue que son contenu. Amateur de dentelle ou non, prenez le temps de découvrir "les contes déraisonnables". Sylvette, de sa très belle plume, vous entraînera dans un très joli voyage au bord de l'eau, là où souvent les femmes sont seules, mais où heureusement elles sont si fortes.
_________________
A ce stade, il s'apercevait qu'il n'écoutait pas ce que ses yeux lisaient... Laurence Cossé
Revenir en haut
Kiko
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Oct - 12:23 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

C´est qui Sylvette? C´est une forumeuse? Je ne trouve le livre que sur un blog.
Le livre peut s´acheter où? Vous en parlez tellement bien que ça fait envie, les amis.
Revenir en haut
marisol
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2010
Messages: 411
Localisation: ouest

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 20:46 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Je n'ai jamais piqué un tel fard derrière un écran, je suis très touchée par vos lectures des Contes déraisonnables, je me garde vos post pour les soirs de blues, mille merci. Je rappelle que les Contes déraisonnables sont illustrés de six dessins originaux d'Alain Créac'h, comme le phare. Du fard au phare, encore merci.
Kiko, mon éditeur est Henry des Abbayes, imprimeur d'Art et éditeur de textes courts et de livres un peu particuliers, je te conseille de demander à Monsieur Google de l'emmener à son blogspot, tu verras ce qu'il fait.
Si tu veux commander mon recueil, Contes déraisonnables, envoie un chèque dix euros à Henry qui te postera ton livre, c'est moins moderne que Paypal mais ça marche bien.
Allez, je remonte vous lire histoire d'avoir encore plus chaud!
_________________
http://retourdeletreaime.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
marisol
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juin 2010
Messages: 411
Localisation: ouest

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 20:48 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Et merci Emma pour le lien, la Bovary elle assure grave, pour les liens  Quand est-ce qu'on la lit plus, elle?
_________________
http://retourdeletreaime.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
djin
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 607
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Oct - 23:44 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

J'ai aimé le premier, y'a pas de raison, j'ai confiance pour le second Mr. Green. Mais ça attendra Jugon.^^
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 678
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 12:28 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Allez, pique encore un fard! Je l'ai dégusté ce recueil, et j'ai été tellement émue par ces femmes qui s'attachent à des ombres, par ces ombres que tu sais rendre si présentes au point que par moments, on se demande si finalement elles n'appartiennent pas toujours au monde des vivants, que j'en suis restée muette. Tout ce que j'aurais pu dire aurait été fade, et je n'ai pas la fine plume critique de Guylou en particulier.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
ladamenbleu
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 142
Localisation: Paris
Féminin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 9 Oct - 21:35 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Nous recevrons avec beaucoup de plaisir Sylvette sur une des dernières radios libertaires parisiennes, au micro de Le lire et le Dire...
Auparavant, j'avais promis à Sylvette un petit billet sur mon blog ce que j'ai fait avec un grand plaisir et dont je vous joins l'intégralité ici :


Après ses « Contes malpolis », Sylvette Heurtel signe son deuxième recueil : « les Contes Déraisonnables » chez le même éditeur, Henry des Abbayes.
L’écriture est toujours aussi ciselée, ourlée. Sylvette n’écrit pas, elle sculpte ses personnages, les façonne jusqu’à leur donner une âme.
Ces esprits prisonniers sous la belle couverture cousue par l’imprimeur d’art, n’attendent que le lecteur pour s’évaporer et vous souffler à l’oreille leurs histoires passées.
Dans nos vies terriennes, il manque souvent quelqu’un à notre décor. Dans les histoires de Sylvette Heurtel, les personnages conversent avec les absents. A pas comptés, ils poursuivent le chemin. Seuls.
Malgré eux, parce qu’il faut vivre, ils continuent d’avancer en attendant leur tour.
Des hommes et des femmes qui ont pour dénominateur commun d’être restés à quai alors que l’Autre traversait le Styx, les laissant chancelants et hagards sous le poids des regrets et parfois des remords.
Leur futur se dessine en noir et blanc, le présent appartient au passé. Il faut survivre et entretenir le souvenir de celui qui est parti, une manière toute personnelle de ne pas les enterrer deux fois.
Alors les vivants composent avec à la vie, ils meublent le silence en s’adressant à ceux qui ont pris le train pour le voyage d’où l’on ne revient pas.
Parfois des signes viennent troubler la routine, ces petits clins d’œil de la vie qui nous font croire que peut-être les défunts ont encore un droit de regard sur les vivants.
Les Contes Déraisonnables est un hymne à nos petites chapelles intimes où brûle la flamme du souvenir.
Pour ma part, en compagnie de Sylvette Heurtel, j’ai beaucoup aimé déraisonner.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ptit lu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 5 891
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Ven 11 Nov - 12:56 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Ces contes, je les ai dévorés ! Ma critique est en ligne ! Ce recueil vaut le détour c'est pourquoi j'ai décidé d'en dire tout le mal que j'en pense à l'adresse ci-dessous (tout en essayant de ne pas recopier mes camarades du forum) ! Wink Okay
Revenir en haut
djin
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 607
Féminin

MessagePosté le: Ven 11 Nov - 18:45 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Depuis que j’ai terminé le recueil de Sylvette, je suis obnubilée par la question du « comment en parler sans le dénaturer » ? Parce que ces contes au final se suffisent à eux-mêmes et sont déraisonnables avec modération ^^. Mais, bon, suffit de tergiverser : je me lance.
Si je devais n’en dire qu’un mot, ce serait « atmosphère » car chaque histoire recèle sa part de lumière et d’ombre, décrite et parfois seulement effleurée, à petites touches souvent émouvantes. La vie s’écoule, uniforme, simple, tendre, triste, amicale, passionnée, impitoyable, et toujours se rapporte à une île, ensoleillée ici, bruineuse là. Un fil se tend et se détend, qui relie plus ou moins les personnages au hasard de leurs destinées. Et puis il y a les fantômes, omniprésents, tantôt chéris, tantôt redoutés, qui aident à « survivre » quand vivre devient dérive d’un bonheur caduc. On se surprend alors, en action et en pensée, à pousser la porte du bar de L’Ourse Seule. Pourquoi pas ?
La déraison selon Sylvette est contagieuse : le lecteur croit à ses contes ! Il faut reconnaître qu’elle n’a pas lésiné sur la richesse des détails et du vocabulaire ni sur l’ambiance descriptive de ses mises en scènes ciselées.
Oui, j’ai beaucoup aimé. Mais attention, sous l’apparente limpidité de l’écriture transparaissent des variations et digressions de style qui, perso, m’ont de temps en temps obligée à relire certaines phrases pour ne pas perdre le fil de la trame…
Une lecture qui se mérite (à tous points de vue ) et un bel ouvrage à tenir entre les mains.
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Revenir en haut
Parisianne
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 972
Localisation: Val d'Oise
Féminin

MessagePosté le: Ven 11 Nov - 20:32 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Djin, j'aime bien ton mot ! "Atmosphère" convient parfaitement au recueil de Sylvette.

Je me suis laissée emporter par le flot des mots de Sylvette avec un très grand plaisir.
Une tendresse particulière pour Merci Charles, en raison de l'encre et du papier. Mais l'ensemble des nouvelles de ce recueil est un voyage plein de sensibilité dont on ne ressort pas indemne.
Et la beauté de l'ouvrage ne gâche rien !
Sylvette et merci.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 709
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Nov - 15:54 (2011)    Sujet du message: Les contes déraisonnables Répondre en citant

Que dire d'original après ceux et celles qui ont lu ce recueil avant moi? Pas grand-chose puisque je suis d'accord avec les critiques élogieuses qui ont été faites. J'ai réellement apprécié ce petit plus qui, par de petites touches, relie les histoires les unes aux autres. J'ai cherché, sans toujours trouver, le détail qui apparenterait la nouvelle en cours à une autre déjà lue!
Ma préférence va à : Comme le dit Maman. J'ai adoré la chute et l'atmosphère de cette histoire.
Bravo Sylvette.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:55 (2017)    Sujet du message: Les contes déraisonnables

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com