forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Cantu Corsu

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Le jeu N°68 -> Critiques constructives Jeu 68
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 08:34 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Cantu corsu

Hier encore, nous étions privés de lumière. Comme nous étions privés de voix et de musique, tant il est vrai la ville et le béton se révèlent bien incapables d’en répercuter les sonorités à l’infini.
Ce soir, nous renaissons tout à coup à la vie. A la vie rude et vraie de notre terre natale, cette vie aux codes ancestraux qui parlent de respect et d’amour des hommes. La seule vie qui vaille pour nous et dont l’intransigeante défense nous a conduits si loin.
Longtemps - trop longtemps- nous avons été trahis par ceux qui se disaient des nôtres et dont le but ultime n’était que de mettre notre île à l’encan.
C’est pourquoi, farouches opposants à leurs dérives mercantiles, nous sommes devenus des hommes de l’ombre.
Le temps a couru, entre espoir et abattement, entre ardente jubilation et tentation du renoncement, jusqu’au jour de l’expiation finale.
Des crêtes de Ghisoni aux rochers de Zonza, bien des neiges sont venues et reparties…
La clandestinité assumée puis la réclusion subie m’ont conduit à rechercher la compagnie des ténèbres. A trouver en elles une plénitude inattendue. Je suis un homme de la nuit. Tu l’es devenu aussi, toi mon compagnon de lutte, mon frère de chant. Mon double.
Le sentier de rocaille s’effrite sous nos pas lourds et lents en escaladant patiemment le flanc de la montagne dont la cime flamboie dans le crépuscule ardent. Au loin, la grève s’alanguit et les vagues s’assoupissent dans le jour qui se fane. La brise de mer exacerbe les parfums s’échappant du maquis alentour et nous les accueillons pieusement comme on retrouve, ému, la saveur particulière d’une friandise dont on a été trop longtemps privé.
Dressé sur un rocher portant au flanc des traces laissées par d’anonymes mains, j’entonne l’air principal d’une paghjella, escorté par la basse fidèle de mon compagnon. D’abord en sourdine, puis en crescendo pour aboutir au plain-chant. Nos cœurs, longtemps bridés, se gonflent de cette joie simple et violente, surgie des tréfonds de notre inconscient pour déborder sur nos lèvres. Nous allons faire vaciller les étoiles, crépiter la dentelure des monts que l’ombre peu à peu efface, abandonner des bouffées d’échos aux courants du ciel afin qu’ils les emportent où bon leur semblera…
Longtemps nous offrons à la nuit complice nos mélodies venues du fond des âges, en des temps oubliés où les joies et les peines des hommes de cette terre s’exprimaient de la sorte.
Jusqu’à ce qu’une voix anonyme s’en vienne se mêler à notre concert improvisé, lui restituant de fait la partie manquante de son harmonie originelle.
Une voix haute et claire qui nous rejoint, à travers crêtes et vallons, amenant des ornementations plus aigües qui embellissent le chant et subliment l'accord. L’homme qui complète ainsi notre trio est également un homme de la nuit. Très certainement un berger de la montagne, occupé à veiller son troupeau essaimé par groupes indistincts sous les pins laricio. Ses aigus triomphants portent haut la fierté de sa terre natale, pétrie de roche rouge, soulignée de marine, ivre de vent et d’espaces infinis.
A la dernière note évanouie, retombera le silence. Le silence minéral qui est encore de la musique. Puis le soleil émergera, rouge dans l’océan des brumes.
Le jour naissant sera beau. Beau et libre…
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 12 May - 08:34 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Marixel
Conjonction volubile

Offline

Joined: 20 Jan 2011
Posts: 5,296
Localisation: ...
Féminin

PostPosted: Thu 12 May - 08:57 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Ton texte s'est retrouvé quelques temps en balance avec "Nuit de mai". Devant m'absenter, j'ai voté dans les premières sinon je l'aurais mis en première position, vu le succès fulgurant du texte de Janis. Ta nouvelle est puissante : les accents poétiques du style l'adoucissent et en même temps épousent le caractère trempé de ces hommes de l'ombre farouches et sereins dans leur soif de liberté, qui font corps avec la nature sublime de leur île.
J'adore cette phrase : "Nous allons faire vaciller les étoiles, crépiter la dentelure des monts que l’ombre peu à peu efface, abandonner des bouffées d’échos aux courants du ciel afin qu’ils les emportent "
Bravo à toi, Jean-Pierre pour la force de ton écriture qui n'a d'égale que celle de ton imagination. Belle place sur le podium largement méritée.

PS : dans la phrase : "Dressé sur un rocher portant au flanc des traces laissées par d’anonymes mains, j’entonne..." je trouverais plus heureuse la formulation "par des mains anonymes".
Back to top
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 10:20 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Merci Marixel pour ces flatteuses remarques qui me vont droit au cœur.
Pour ce qui est du passage "Dressé sur un rocher...", tu as parfaitement raison et en relisant, j'aurais dû remarquer que l'inversion de l'adjectif "anonymes" sonnait mieux à l'oreille.
Back to top
Shéhérazade
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 10:56 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Mon coup de foudre ! Cet éblouissant hymne à la gloire de la Corse m'a transportée dans le maquis. La manière d'évoquer les paysages et de nous faire ressentir toute l'intensité et l'intériorité de ces chants m'ont donné la chair de poule. Ce texte est habité... enfin, j'ai adoré. Mon numéro 1. Bravo Jean-Pierre. Mon pronostic était donc bon. Il faut dire que je suis souvent sensible à ta façon d'écrire.
Back to top
stipe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 921
Localisation: voiron
Masculin

PostPosted: Thu 12 May - 12:36 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

magnifique texte, oui. Je ne trouve rien à en redire.
Back to top
Visit poster’s website
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Offline

Joined: 06 Sep 2010
Posts: 4,899
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Thu 12 May - 12:59 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Dans mon palmarès également. Je ne suis pas peu fière d'avoir deviné l'auteur : c'est la 1ere fois que je tombe juste !  Cool
Un détail : "tant il est vrai que la ville et le béton..." (oubli du que)
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Back to top
Visit poster’s website
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,551
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Thu 12 May - 15:50 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

C'est très beau, c'est vrai, mais je n'ai pas été assez sensible à cette évocation. Je ne saurais dire pourquoi ...
Back to top
ptit lu
Modérateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,185
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Thu 12 May - 16:07 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Texte original mais j'ai trouvé le style trop "lourd". "tant il est vrai la ville et le béton..." il ne faut pas un "que" avant "la ville" ?
Back to top
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 17:56 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Bien sûr il faut un "que". Encore une faute qui a échappé à ma vigilance !
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 17:59 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Très beau texte, Jean-Pierre, à la gloire des hommes du maquis. Il devrait plaire à un certain Yvan !
Back to top
Jean Pierre19
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 18:07 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Mon inspiration sur ce texte peut intriguer, j'en conviens aisément.
Corrézien de naissance et de vie, n'ayant jamais eu la chance de poser le pied les pieds sur l'Ile de Beauté et n'en connaissant que ce que les livres, les films ou les disques ont bien voulu m'en montrer, j'ai pourtant toujours été fasciné par cette région, par les hommes de cette terre rude et fière et par les traditions qu'ils savent conserver envers et contre tout. A mon petit niveau et avec mes mots, c'est un hommage simple mais sincère que j'ai souhaité leur rendre.
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 18:11 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

J'ai rencontré en Corse un homme de cette nature, au cours d'une promenade dans le maquis justement, et je ne cesse de me demander si ce n'était pas Colonna en personne.
Back to top
A rebours
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 18:41 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Eh bien pour quelqu'un qui n'est jamais allé en Corse, quel réalisme dans cette plongée enivrante ! C'est typique, prenant, vivant et mystérieux à la fois. Texte magnifique, Jean-Pierre, peut-être ton meilleur selon moi. Je souligne en particulier le paragraphe à partir de "Le sentier de rocaille s'effrite sous nos pas lourds et lents en escaladant..."
Back to top
la mite au logis
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 May - 18:46 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

La Corrèze qui a des points communs avec la Corse a pu l'inspirer.
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,032
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 12 May - 23:38 (2011)    Post subject: Cantu Corsu Reply with quote

Comme Marixel, j'ai longtemps hésité entre Cantu corsu et Nuit de mai pour la première place. deux vrais coups de coeur pour moi, sans hésitation aucune.
En dehors du thème, poignant, c'est surtout la musicalité du texte qui m'a conquise. Ces voix qui se rejoignent dans la nuit pour un même chant, on les sent monter crescendo au fil des lignes, des mots. Superbe!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 21:12 (2019)    Post subject: Cantu Corsu

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Le jeu N°68 -> Critiques constructives Jeu 68 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group